jeudi 2 février, 2023 | 2:27

Santé mentale et de la vue : La RBC de l’OCADES Nouna en plaidoyer à Dédougou

IMG-20221018-WA0015

<< Faire de la santé mentale et du bien-être pour tous une priorité mondiale >> et << Aimons les yeux >>, c’est sous ces thèmes que le programme de Réadaptation à base communautaire ( RBC) de l’OCADES Nouna a célébré la journée mondiale de la santé mentale et celle de la vue. C’était le 13 octobre 2022 à Dédougou.

La journée mondiale de la santé mentale est célébrée chaque 10 octobre et celle de la vue, chaque 13 octobre. C’est la dernière date que la RBC de l’OCADES Nouna a choisi pour mener des activités en faveur des populations victimes de des maladies mentales et visuelles. C’était avec le soutien de l’ONG CBM. La cérémonie a réuni les acteurs sociaux oeuvrant dans la prise en charge communautaire des personnes souffrantes de troubles mentaux dans les provinces du Mouhoun, de la Kossi et du Sourou.

Des participants

<< Plusieurs personnes vivent avec des problèmes psychosociaux qui sont aggravés par la situation sécuritaire. Notre objectif est de sensibiliser l’ensemble de la population sur ces maladies et de plaider auprès de nos autorités pour la prise en charge de ces malades et leur accompagnement social. L’une de nos priorités est aussi de travailler à prévenir ces maladies en invitant la population à fréquenter les centres de santé pour un diagnostic >>, a expliqué la Sœur Toyin Abegunde, Coordonnatrice du RBC.

Toyin Abegunde

La commémoration a été marquée par une conférence et un théâtre forum aux profits des acteurs afin de donner la bonne information pour les aider à réussir leur mission. Le responsable du centre psychiatrique du CHR de Dédougou, le Docteur Souleymane Karantao, était l’un des conférenciers. Pour lui, cette journée est une aubaine pour toucher du doigt les réalités de ces maladies mentales et de dégager des perspectives pour une prise en charge efficiente des victimes.

Dr Souleymane Karantao

Selon les statistiques présentées par l’ONG CBM, plus de 800 000 personnes mettent fin à leurs jours et nombreuses sont encore celles qui font une tentative de suicide à cause des maladies mentales. Ces chiffres sont alarmants et ne doivent laisser personne indifférente.

<< Je remercie et félicite l’OCADES Caritas Nouna pour sa détermination et ses efforts pour le bien-être des populations. Cette commémoration a permis de prendre en compte les personnes vivants avec des maladies psychosociales et de faciliter leur insertion sociale >>, s’est réjoui le Secrétaire général du Mouhoun Boureima Ouédraogo qui a présidé l’activité.

Boureima Ouédraogo

Il s’est alors engagé à défendre la prise en compte des personnes vivants avec un handicap dans l’élaboration des politiques publiques. Il a également invité les partenaires sociaux et financiers à s’impliquer davantage dans cette lutte.

Silvère Hema / Dédougou
Pour Timbanews.net

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *