mercredi 7 décembre, 2022 | 10:19

Opérationnalisation du dispositif d’enregistrement et de traitement des plaintes : Le ministère de la Justice veut améliorer l’accueil dans ses services

FB_IMG_15970694777616501

Améliorer l’efficacité de l’administration publique à travers la participation citoyenne, la transparence et la redevabilité dans les prestations des services publics. C’est à cette fin que le gouvernement a adopté en février 2019 un dispositif d’enregistrement et de traitement des plaintes et suggestions des usagers des ministères et institutions.

En vue de vulgariser cet outil, le ministère de la Justice à travers la Direction du développement institutionnel et de l’innovation (DDII), avec le soutien financier du Programme de modernisation de l’administration publique (PMAP) organise une formation des responsables des services d’accueil des juridictions et des établissements pénitentiaires, sur l’enregistrement et le traitement des plaintes des usagers du service public de la Justice.

Plus spécifiquement, il s’agit de :

– Sensibiliser les responsables des services d’accueil sur l’accueil des usagers du service public de la justice, ainsi que leur rôle dans le processus d’enregistrement et de traitement des plaintes;

– Former les responsables des services d’accueil sur la prise en charge des plaintes des usagers dans le mécanisme du dispositif d’enregistrement et de traitement des plaintes;

– recueillir les préoccupations des responsables des services d’accueil.

Les travaux ont été ouverts ce lundi 10 août 2020 à Koudougou par le Ministre de la Justice, Garde des sceaux, Bessolé René Bagoro avec à ses côtés, le directeur du développement institutionnel et de l’innovation, Nicodème Yissoulineba Bado et le directeur des greffes, Hatté Simporé.

Le Garde des sceaux a souligné les efforts consentis par son département pour renforcer  la qualité de prestation du service public de la justice.

« Le ministère de la Justice est stratégique. Notre rôle à 90 % est d’aider les gens à résoudre leurs problèmes. Dès l’accueil nous devons leur montrer qu’ils sont dans un service où ils peuvent avoir des oreilles attentives », a ajouté en substance le Ministre Bessolé  René Bagoro.

Il les a exhorté  les participants au partage des bonnes pratiques et à des suggestions pour accroitre la qualité de la prestation du service public de la justice à l’endroit des usagers.

In fine, le Garde des sceaux a félicité ces acteurs importants des juridictions et des établissements pénitentiaires pour le travail réalisé au quotidien et les a invités à redoubler d’efforts pour la satisfaction des usagers du service public de la justice.

source: Ministère de la Justice-Burkina Faso

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

mardi 6 décembre, 2022 à 21:00
lundi 5 décembre, 2022 à 20:02
dimanche 4 décembre, 2022 à 20:25
vendredi 2 décembre, 2022 à 10:15
vendredi 2 décembre, 2022 à 10:00