dimanche 14 août, 2022 | 13:22

Nouna : Le Tribunal de grande instance a un nouveau Président et un nouveau Procureur

IMG-20211007-WA0047

Après 5 ans de service à Nouna, Patrice Zoundi et Fissouonté Hien, respectivement Président du Tribunal de grande instance ( TGI) et Procureur du Faso, sont appelés à servir ailleurs. La cérémonie solennelle d’installation de leurs successeurs s’est déroulée ce 7 octobre 2021.

Après la lecture des textes pertinents par le Greffier en Chef conformément à la circonstance, le procureur sortant, Fissouonté Hien a adressé des remerciements aux autorités administratives, politiques, militaires, paramilitaires, religieuses et coutumières ainsi qu’à toute la population de la Kossi pour la bonne collaboration durant sa mission. << Nous avons passé de bons moments. Nous nous plaisons bien, mais nous devons partir >>, a-t-il dit.

Des participants

Suite à cela, il a procédé à la présentation des nouveaux venus. Il s’agit de Moussa Bassan qui assurera les charges de Président du TGI de Nouna, cumulativement aux charges de Président du Tribunal administratif. Armel Sama, lui, assurera les charges de Procureur du Faso près le TGI de Nouna cumulativement aux charges de Commissaire du gouvernement.

Les deux nouveaux

<< Il n’y a rien à vous apprendre. Vous avez eu une formation rigoureuse et avez été nommés magistrats dans d’autres ressorts avant d’être nommés à ces dernières fonctions. Vous avez fait preuve de dévouement, de disponibilité, de technicité et de probité Ce qui a justifié le choix porté sur vos personnes >>, leur a adressé le Procureur sortant Fissouonté Hien. Il a continué en ces termes : << Je vous invite tout de même à privilégier l’écoute, l’échange utile pour cimenter les maillons de votre institution. Investissez vous pleinement sur le lit de la justice avec pour épée la règle de droit. Mais n’oubliez guère que la mission première du droit, c’est d’organiser une vie en société sans conflit >>. Après ces conseils, Fissouonté Hien a demandé à tous les corps constitués de les accompagner pour la réussite de leur mission. C’est ainsi qu’il a requis du Président sortant Patrice Zoundi de procéder à leur installation. Lui, Fissouonté Hien, est nommé Procureur du Faso près le TGI de Ziniaré.

Fissouonté Hien, Procureur sorti

Avant d’accéder à la requête du Procureur, le Président sortant Patrice Zoundi a d’abord présenté quelques résultats engrangés durant son mandat. Des chiffres à l’appui, il a jugé atteints les objectifs qu’il s’était assignés grâce à l’implication des collègues et des collaborateurs. Après avoir lui aussi prodiguer quelques conseils à l’adresse des nouveaux venus, il a terminé en déclarant leur installation et en les invitant à occuper les sièges qui sont dorénavant les leurs. Lui, Patrice Zoundi, est nommé Président du Tribunal administratif de Bobo-Dioulasso.

Patrice Zoundi, Président sorti

Après les remerciements pour l’accueil chaleureux, le nouveau Procureur du Faso près le TGI de Nouna, Armel Sama a décliné quelques défis à relever au cours de son mandat. Il s’agit entre autres de privilégier la communication et la concertation, de favoriser le traitement diligent des dossiers afin de réduire les délais de délivrance des actes juridictionnels, d’assurer un bon accueil aux justiciables et de mettre en place une organisation qui permettra de poursuivre efficacement le recouvrement des amendes. Convaincu qu’un problème sans solution est un problème mal posé, il a terminé en formulant le vœu << d’une justice dont l’indépendance est comprise et respectée par tous, les magistrats inclus >>.

Armel Sama, nouveau Procureur du TGI de Nouna

Quant au nouveau Président du TGI de Nouna, Moussa Bassan, il a rendu un vibrant hommage à ses prédécesseurs, qui par leur abnégation, ont bâti le TGI en question. Il a également invité ses nouveaux collègues et collaborateurs à poursuivre avec la détermination et le dévouement dont ils ont toujours su faire montre.

Moussa Bassan, nouveau Président du TGI de Nouna

<< Je tiens à rassurer que le service public de la justice sera convenablement assuré conformément aux principes, aux textes et à notre plan de modernisation du tribunal >>, a-t-il terminé.

Issa Mada Dama

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Email

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.