mercredi 7 décembre, 2022 | 9:27

Nouna : Des jardiniers dotés en motopompes

FB_IMG_1615055344410

La Congrégation des filles de la Charité Saint Vincent de Paul à Nouna a procédé à une remise de materiels agricoles à des jardiniers de la commune de Nouna. C’était le vendredi 19 Février 2021 dans ses locaux situés à Kolonkoura.

Le jardinage est une activité pratiquée en toute saison à Nouna. Après la saison des pluies, nombreux sont ceux qui s’adonnent à cette activité pour subvenir à leurs besoins. Cependant, des difficultés notamment le manque d’eau et la profondeur des puits demeurent entre autres des défis auxquels sont confrontés les jardiniers dans cette partie du Burkina. Ce qui limite ainsi les productions. L’initiative des filles de la Charité conduites par la sœur Toyin ABEGUNDE est d’accompagner ces producteurs en leurs dotant de materiels agricoles.

Il s’agit de leur faciliter la tâche, sachant que ces derniers arrosent leurs plants à l’aide de leurs mains en puissant l’eau des puits. Les outils offerts leur permettront d’agrandir leurs surfaces d’exploitation et surtout d’accroître leurs productions. Au nombre de onze (11), chacun des producteurs a reçu une motopompe, un rouleau de grillage, des semences et une enveloppe financière. La valeur du don s’élève à 5 527 euros soit 3 625 474 francs CFA.

Un geste apprécié à sa juste valeur par les bénéficiaires qui n’ont pas manqué de remercier chaleureusement les bienfaitrices. Jean de Dieu Drabo réside au secteur 4 de Nouna. Il totalise plus de dix (10) ans dans le jardinage. Pour cet heureux bénéficiaire, c’est la première fois qu’il bénéficie de soutien dans le cadre de son activité.« Le jardinage constitue une source de revenue importante pour ma famille. C’est avec des arrosoirs que nous arrosons nos jardins pendant des heures. C’est très pénible. Avec ce matériel, nous nous sentons déjà soulagés de notre peine. Nous pourrons désormais agrandir nos champs de production afin d’augmenter notre rendement et mieux, subvenir aux besoins de nos familles », a-t-il confié avant d’émettre le vœu de voir ce type de soutien s’étendre à d’autres jardiniers.

Saga Michel du village de Badjilasso, lui aussi acquéreur, a formulé des vœux de santé et de longévité à l’endroit de la Congrégation des filles de la Charité et de toutes les personnes qui se sont mobilisées à cette occasion pour leur apporter cet appui salvateur.

<< Nous avons eu à visiter leurs (Ndlr : producteurs) jardins et nous avons vu les conditions difficiles dans lesquelles ils travaillent. Ils puisent l’eau des puits profonds à la main. Parce que les récoltes n’ont pas été également bonnes pour certains et avec la longue saison sèche qui court, la congrégation a estimé qu’avec un peu de soutien, ces producteurs pourraient mieux s’en sortir avec la culture de contre-saison >>, a déclaré la Sœur Toyin Abegunde, responsable des filles de la Charité.

Ce geste des filles de la Charité à Nouna, a été rendu possible grâce à la contribution volontaire de personnes de bonne volonté du « Fonds et dotation Rosalie Rendu-Réseau d’Espérance » à Paris en France. La sœur

Toyin Abegunde a, de ce fait, adressé des remerciements à tous ceux qui, d’une manière ou d’une autre, ont contribué à la mise en place et à la réussite de ce projet. Elle a, par la même occasion, invité les bénéficiaires à en faire bon usage car l’objectif de ce don est d’accroître leur production et rehausser leur niveau de vie.

Issa Lazare KOLGA

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

mardi 6 décembre, 2022 à 21:00
lundi 5 décembre, 2022 à 20:02
dimanche 4 décembre, 2022 à 20:25
vendredi 2 décembre, 2022 à 10:15
vendredi 2 décembre, 2022 à 10:00