lundi 8 août, 2022 | 22:59

Nouna : 487 puits perdus et 34 décès enregistrés

FB_IMG_16542551932038718

Le Préfet de Nouna et Chargé de l’expédition des affaires courantes de la commune, Rodrigue Tegawendé Nana a réuni des leaders communautaires ce 03 juin 2022. Il était question d’échanger pour trouver des solutions au phénomène des puits perdus.

Les puits perdus sont des puits représentant un danger public. Ils sont généralement creusés dans des terrains non clôturés et n’ont ni margelle ni couvercle. Du 23 mars au 8 avril 2022, les services de Police ont recensé 487 puits perdus dont 244 au secteur 1, 153 au secteur 5, 43 au secteur 4, 34 au secteur 3, 9 au secteur 6 et 6 au secteur 2. Selon le Commissaire Moïse W. Kaboré, Directeur provincial par intérim de la police nationale de la Kossi, ces chiffres ne sont pas exhaustifs et pourraient connaître une hausse de nos jours.

De gauche à droite : Moïse W Kaboré, Rodrigue Tegawendé Nana et Lassina Dierma, SG de la mairie

De 2017 à 2022, 34 personnes ont perdu la vie à cause des puits perdus. << Avec le début de l’hivernage, le danger est préoccupant. Il faut alors que des mesures soient prises >>, a affirmé Rodrigue Nana. Il a donc invité les participants à sensibiliser leurs communautés afin que le phénomène soit maîtrisé. Il s’agit de fermer les puits déjà existants et d’amener les populations à ne plus en creuser sans respecter les normes établies par la mairie.

Des participants

Les participants ont salué l’initiative et se sont engagés à suivre les recommandations. Ils ont également fait des propositions pour accompagner la mairie, qui seule, ne peut pas gérer ce phénomène meurtrier. La rencontre a également été l’occasion d’interpeller sur les questions des fosses septiques, du ramassage des graviers et du sable sur la voie publique, des inondations et des cultures de hauteur en ville.

Issa Mada Dama

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.