mardi 6 décembre, 2022 | 7:50

LUTTE CONTRE L’INSECURITE ALIMENTAIRE AU SOUROU : La DPAAH et ABAC satisfaites des résultats des parcelles de démonstrations de la campagne hivernale 2019-2020

ma

La Direction Provinciale de l’Agriculture et des Aménagements Hydro-agricoles du Sourou et ses partenaires ont organisé le 14 octobre 2020 à Tougan, chef-lieu de la province du Sourou, une visite commentée des champs d’écoles produits par les bénéficiaires du Projet de l’Association Burkinabé d’Action Communautaire (ABAC). Pour la campagne hivernale 2019-2020, l’institution provinciale en charge de l’agriculture et ses partenaires se disent satisfaits des résultats engrangés par les producteurs.

La lutte contre l’insécurité alimentaire est l’une des priorités des autorités étatiques et leurs partenaires et ce, à travers tout le pays. Ainsi plusieurs initiatives sont nées et mises en œuvre afin d’accompagner les acteurs du monde rural. C’est dans cette vision que l’Association Burkinabè d’Action Communautaire (ABAC) qui s’avère l’un des partenaires clés du Ministère de l’Agriculture et des Aménagements Hydro-agricoles dans la production du Niébé et du maïs tant pour les séances améliorées que pour les consommations familiales.

Née en 1987, ABAC a pour objectif principal la promotion de l’agriculture, l’environnement, la paix et la santé des populations. Elle conçoit des projets et fait appel aux partenaires techniques et financiers pour leur mise en œuvre et le dernier en date, est le Consortium ABAC  mise en œuvre par quatre groupes d’acteurs que sont la direction générale des productions végétales, l’entreprise semencière « KAWARO », la société Mobile Pompe et ABAC. Pour atteindre ses objectifs et spécifiquement la mise en œuvre du présent projet, l’Association Burkinabè d’Action Communautaire a identifié des animateurs endogènes au nombre de cent vingt et cinq qui ont conduit des outils dénommés parcelles de démonstration notamment dans la province du Sourou. C’est justement dans le suivi et évaluation de ces parcelles de démonstration qu’une visite commentée a été organisée le mercredi 14 octobre 2020 par la direction provinciale de l’agriculture et des aménagements hydro-agricoles du Sourou et l’initiatrice du projet Consortium ABAC. Présidée par Lucien Guienguéré, Haut-commissaire de la province du Sourou, cette visite a permis aux différents acteurs de la lutte contre l’insécurité alimentaire de s’imprégner des multiples réalisations faites par le projet et les efforts consentis par ses bénéficiaires.  Arrivés sur le site aux environs de neuf heures et demies, les visiteurs du jour ont été reçus dans la parcelle de démonstration d’Etienne Boro, un bénéficiaire du projet. Bâtie sur une superficie de 200 m2 chacune, la parcelle d’Etienne Boro est une référence contient une production de trois spéculations de maïs que sont la spéculation SR21, la spéculation locale et la spéculation BARKA.

De l’avis du propriétaire du la parcelle, les trois spéculations produites ont été semées chacune le 30 juin 2020 et comme elles ne durent que quatre-vingt-dix jours au maximum, elles sont à l’étape de la récolte. « J’ai reçu l’encadrement technique des agents techniques de l’agriculture et dès les premières pluies, nous avons commencé le travail. Nous avons suivi les conseils de nos encadreurs qui passent régulièrement s’imprégner de notre méthode de travail jusqu’à ce jour. Ils nous ont aidé à faire le choix du terrain, à sélectionner les semences et l’utilisation de l’engrain et les produits de traitement que nous avons bénéficié grâce à l’accompagnement de ABAC», a expliqué monsieur Boro qui est par ailleurs convaincu que seul le suivi des conseils des agents techniques de l’agriculture peut permettre aux agriculteurs d’avoir de bon rendement. Pour la présente campagne, Etienne Boro dit attendre environ cinq tonnes dans chacune de ses parcelles.

Des prévisions qui donnent un bon visage à Maturin Sawadogo, Coordonnateur du projet Consortium ABAC qui a soutenu que les résultats obtenus ne sont que les fruits d’un travail méthodique mené conjointement avec les acteurs concernés. Morceau choisi : « Notre projet vise à promouvoir les nouvelles techniques et pratiques culturales et c’est ce que nous enseignons aux bénéficiaires du projet. Nous sommes très satisfaits des résultats qu’Etienne Boro a engrangé dans ses parcelles ». Les même sentiments de satisfaction sont partagés pat FaÏçal Téguera, directeur provincial de l’agriculture et des aménagements hydro-agricoles du Sourou qui a estimé que la joie du monde rurale équivaut la sienne. C’est pourquoi, il a invité les producteurs de la province à une franche collaboration avec les agents techniques de l’agriculture déployés à travers toute la province pour enseigner les nouvelles techniques culturales afin d’augmenter la productivité.

Le Haut-commissaire de la province du Sourou, quant à,  a adressé ses remerciements aux meneurs du projet Consortium ABAC que sont la direction provinciale en charge de l’agriculture, l’Association Burkinabè d’Action Communautaire et ses partenaires qui ont fait de la lutte contre l’insécurité alimentaire, leur priorité. « Etienne Boro est le type de producteur que nous devons encourager et inviter par la même cause les autres à s’inscrire dans sa vision qui est l’utilisation des nouvelles techniques et pratiques culturales afin que nous puissions atteindre l’autosuffisance alimentaire dans notre province », a conclu le Haut-commissaire Lucien Guienguéré.

Toutmotsis YARO (Correspondant)           

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

lundi 5 décembre, 2022 à 20:02
dimanche 4 décembre, 2022 à 20:25
vendredi 2 décembre, 2022 à 10:15
vendredi 2 décembre, 2022 à 10:00
jeudi 1 décembre, 2022 à 8:00