mardi 6 décembre, 2022 | 7:14

Lettre ouverte : Bonne arrivée Monsieur le Président de la délégation spéciale de Nouna !

IMG-20220622-WA0037

Je vous cueille à chaud. J’aurais dû attendre que vous tenez au moins votre prise de contact avec vos nouveaux collaborateurs avant de vous adresser cette lettre. Mais, on bat le fer quand il est chaud, dit-on. C’est pourquoi j’ai choisi ce jour 22 juin 2022, jour même de votre installation officielle pour vous écrire. Mon écrit est axé sur trois points principaux.

D’abord, je tiens à vous féliciter sincèrement pour votre engagement professionnel depuis votre arrivée à la tête du département de Nouna, chef-lieu de la province de la Kossi. En ces temps qui courent, je ne vais pas aborder certains aspects. Mais sachez que plusieurs habitants de Nouna sont fiers de vous. J’ai eu la chance de vous cotoyer par le biais de plusieurs cérémonies et rencontres de prise de décisions. Je peux alors affirmer que vous avez un esprit très patriotique et votre amour pour le travail est exemplaire. Bref, dans vos paroles et dans vos actes, l’on sait que vous voulez le bien de Nouna.

Ensuite, Monsieur le Président de la délégation spéciale de Nouna, cela fait maintenant deux ans et quatre jours que vous êtes dans la cité du Numadu. Alors vous connaissez très bien les défis à inscrire dans votre agenda des priorités. Néanmoins, je m’en vais vous citer quelques uns.

  1. La question des routes à Nouna méritent d’être priorisée. La ville a eu un semblant de goudron sur juste une petite partie de la principale voie. Pendant l’hivernage, circuler à Nouna est périlleux. Les eaux de pluie stagnent partout et dégradent les routes. Pour y remédier, il faut certes des moyens. Mais Monsieur le Président, vous disposez des moyens humains. Avec votre leadership, mobilisez la jeunesse à réhabiliter les routes. Des opérateurs économiques pourraient accompagner l’initiative si vous les approchez. Mieux, il y a un groupe de jeunes réunis au sein du comité Faso bara et qui a déjà réhabilité plusieurs voies. Vous pourrez relancer cette initiative qui a mobilisé les jeunes de tous les quartiers de Nouna entre temps. Vous connaissez certainement l’engagement du Frère Emmanuel Duprez dans le domaine de la salubrité. Approchez le de même que d’autres fils et filles de la Kossi pour trouver des solutions pour curer les caniveaux bouchés et pour en réaliser d’autres. Vous aurez ainsi rendu un grand service à la ville et votre nom y restera pendant longtemps. Vous êtes déjà engagé pour gérer les questions liées aux puits perdus qui ont déjà tué 34 personnes de 2017 à nos jours. Faites fermer tous ces puits et ayez le courage de sévir les contrevenants.
  2. La jeunesse de Nouna ! Monsieur le Président de la délégation spéciale, trouvez un plan pour sauver les jeunes de Nouna. Ils sont dans la misère. L’on peut leur reprocher beaucoup de choses, mais les opportunités manquent aussi. A part le jardinage, les jeunes n’ont pas d’activité génératrice de revenus. Je connais votre expérience dans l’entrepreneuriat. Réunissez les jeunes et donnez leur votre cours de motivation comme vous savez très bien le faire lors de certaines rencontres. Le budget de la commune ne peut peut-être pas réaliser une usine à Nouna. Mais il est possible de trouver des partenariats pour créer de l’emploi pour les jeunes. Et puis, il y a les paysans qui abattent un boulot formidable pour l’autosuffisance alimentaire dans la commune. Plaidez leur cause auprès des autorités si vous en avez la possibilité. Il faut des tracteurs et aussi l’accès aux intrants.
  3. Monsieur le Président, je suis plus proche de la population. Elle ne comprend pas ce qu’on fait avec les taxes qu’elle paye. Vous, vous avez la chance que vous n’avez pas à craindre votre sort aux élections municipales prochaines. Alors, appliquez la loi en passant par la sensibilisation pour que les taxes soient payées par tous ceux qui doivent le faire. Les populations seront encore fiers de payer les taxes si, surtout, vous faites des réalisations palpables avec ces fonds. Faites un tour par exemple à l’abattoir de Nouna. Les bouchers payent les taxes mais en plus de l’insalubrité sur le site, ils n’ont pas de point d’eau fonctionnel. Faites un tour au grand marché. Les usagers garent leurs motos sur la route et la rétrécissent, rendant ainsi la circulation difficile. Un parking là-bas, ça pourrait employer deux à trois personnes surtout.

Enfin Monsieur le Président, faites ce qui vous semble juste et bien pour la commune. Référez vous aux personnes ressources pour les situations difficiles et soyez à l’écoute du peuple. Vous avez tous mes encouragements et encore félicitations pour votre amour pour le travail bien fait. Lorsque vous partirez pour occuper votre fauteuil, jettez un coup d’oeil dans le parking de la mairie. Des anciennes motos y sont déposées. Il s’agit des motos que certains agents ont utilisées à un certain moment. Peut-être que ces engins sont récupérables. Et même si tous les agents de la mairie ont déjà des moyens de déplacement, vous pourriez par exemple vendre ces motos au cas où elles sont récupérables pour construire un hangar qui pourrait aussi servir de parking au niveau de la salle de conférence.
Bon vent à vous et à toute votre équipe. C’est ma modeste contribution pour l’édification de notre commune.
Si vous trouvez des bonnes idées dans cette lettre, tant mieux. Au cas contraire, vous m’excuserez pour avoir osé vous écrire.
Très cordialement

Issa Mada Dama
Timbanews.net

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

lundi 5 décembre, 2022 à 20:02
dimanche 4 décembre, 2022 à 20:25
vendredi 2 décembre, 2022 à 10:15
vendredi 2 décembre, 2022 à 10:00
jeudi 1 décembre, 2022 à 8:00