jeudi 2 février, 2023 | 1:52

Les Délires de Mada : Ceci n’est pas un délire. Ceci exprime tout ce qui est tristesse de la condition humaine !

1660781277098

La conviction a, au moins, le mérite de nous maintenir dans la bataille !

J’ai acheté ma première moto en 2014. J’avais une vingtaine d’années. C’était une cryton 07 à 800 000 francs cash. Pendant ce temps, des personnes plus âgées, plus grandes, plus belles, plus fortes, plus sages, plus intelligentes… ont passé toute leur vie, certaines sans avoir eu un bon vélo, d’autres sans pourvoir assurer la sécurité alimentaire de leur famille. Pendant ce même temps, il y en a qui construisaient des étages, achetaient les voitures dernier cri. Pourquoi ? Comment ?

Quand je dis ces choses, ce n’est pas que je résume le bonheur au matériel. J’ai vu un enfant né aveugle, un autre né sourd et muet. J’ai vu un enfant de 04 ans victime d’une maladie qui le fait hospitaliser chaque mois. A l’école primaire, j’ai vu des enfants très travailleurs et très disciplinés qui n’ont jamais eu la moyenne en classe. Au lycée, j’ai vu des élèves sérieux qui apprennent les leçons toute la nuit mais qui ont redoublé des classes à plusieurs reprises jusqu’à abandonné les bancs. Au champ, j’ai vu des mains vigoureuses qui manient la daba et la pioche avec dextérité mais qui ne récoltent jamais suffisamment pour mettre leur famille à l’abri du besoin alimentaire.

J’ai vu un jeune de 17 ans propriétaire d’une entreprise, de plusieurs voitures et de plusieurs maisons. J’ai vu une fille tellement belle que tous les garçons rêvaient d’épouser. J’ai vu un garçon qui séduisait toutes les filles du quartier. J’ai vu des gens qui sont nés trouvé que leurs parents ont tout. J’ai vu des gens qui ont visité l’Europe, l’Amérique, l’Océanie, l’Asie et tous les pays d’Afrique. J’ai aussi vu un Bwaba qui peut finir lui seul 50 litres de dolo en une heure.

Pourtant, j’ai également vu des gens qui ne tombent jamais malades. Je connais un jeune garçon Bwaba que toutes les filles refusent. Sérieux, il y a des gens qui ont grandi trouvé que leurs parents n’avaient même pas de toit. J’ai vu des femmes qui pleurent tous les jours parce qu’aucun homme ne cherche à les épouser. J’ai vu des vieux de 80 ans qui ‘ont jamais dépassé 500 mètres après leur village. J’ai également vu des Bwaba, dès qu’ils boivent 02 litres de dolo, ils pissent dans leur caleçon et dérange tout le quartier.

Il y a tellement de choses que vous avez dues rencontrer qui vous ont poussé à avoir pitié de l’autre malgré que vous même vous faites pitié. Il y a aussi des choses que vous avez vues qui vous ont fait admirer une personne jusqu’à vous vous demandez comment la personne fait. Non c’est pas possible. Pendant que Idrissa Nassa et Mahamadou Bonkoungou sont à la conquête du monde à travers leurs entreprises, toi et moi, on cherche comment avoir les fonds pour mener un petit commerce. Pendant ce temps aussi, des gens sont couchés à l’hôpital en se disant que le bonheur, c’est la santé.

Moi mon père m’a quitté avant ses 70 ans alors que certains ont leur grand-père de 80 ans. D’autres ne sont pas nés trouvé leur père. Pendant que des gens cherchent à manger, certains cherchent à boire la bière et d’autres ont des maisons à l’extérieur !

En conclusion, peut-être que le pouvoir ou la fortune ou la santé, ou la joie, ou la beauté ou la vie ou la popularité que tu as, tu l’as par hasard ou par destin. Peut-être que tu n’as rien mérité car d’autres font les mêmes efforts comme toi. Je suis philosophe et si je croyais au destin, je vous assure que j’allais dormir à longueur de journée attendant que mon destin m’amène ce qu’il a prévu pour moi. Mais si je regarde le succès de Samuel Eto’o, la richesse de Dangote, la popularité du Capitaine Ibrahim Traoré et puis je me regarde ! Eh Dieu ! Au moins j’ai la beauté. Mais qu’est-ce qu’un garçon qui veut devenir premier ministre a à foutre avec la beauté. Bon, étant un garçon perdu, il me faut juste un me pour l’ajouter à mon Mada.

Issa Mada Dama
Timbanews.net

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *