mercredi 7 décembre, 2022 | 6:12

Les Délires de Mada : Ça y est, je commence à pouvoir refuser ce qui ne m’arrange pas !

FB_IMG_1654985038612

La conviction a, au moins, le mérite de nous maintenir dans la bataille !

J’étais une personne qui ne savais pas dire non. Tant qu’on me sollicitait, j’étais prêt à tout sacrifier pour rendre service même si c’est pour souffrir après. En réalité, lorsqu’il m’arrivait de ne pas pouvoir aider une personne dans le besoin, je souffrais plus que la personne. Ce qui m’a poussé plusieurs fois à oser faire des choses qui sont souvent contraires à mes principes, juste pour le bonheur de l’autre. Mais depuis un certain temps, mon coeur commence à devenir pierre.

Je ne parle pas forcément en mon nom propre. Je sais qu’ils sont nombreux ces gens qui passent leur vie au service des autres et qui meurent dans la misère sans aucune reconnaissance de ceux pour qui ils se sont sacrifiés. C’est maintenant que je comprends un peu mon oncle qui m’a dit ceci : << Personne ne m’a aidé à réussir. Alors je ne suis pas obligé d’aider quelqu’un. Si tu es fâché, cherche pour toi >>. Qui suis-je, moi qui cherche d’abord à manger pour passer mon temps au service des autres ?

En réalité, les humains sont ingrats. Quand tu fais le bien pour quelq’un, dès qu’il réussit, tu deviens son ennemi numéro un. Que faire ? Faut-il arrêter le bienfait ? Non, pas du tout. Mais il faut se mettre dans la tête que lorsqu’on fait du bien, il ne faut pas forcément s’attendre à la reconnaissance du bénéficiaire. Le bienfait, tôt ou tard, directement ou indirectement, nous revient toujours. Alors, que ceux qui ont un bon cœur ne se découragent pas, car c’est l’homme qui fait l’homme.

Mais malgré tout, moi j’apprends maintenant à refuser. Je veux pouvoir dire non. J’aspire à fermer mes yeux sur le malheur des gens. Sauf que c’est contraire à ma nature et à mes principes. Mais je vais y arriver. Un peu un peu, je pourrai un jour refuser d’aider quelqu’un. Pourtant, ma prière, c’est de ne pas y arriver. Si vous n’arrivez pas à me comprendre, c’est parce que moi je suis un garçon perdu. J’ai juste besoin d’un me pour l’ajouter à mon Mada.

Issa Mada Dama
Timbanews.net

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

mardi 6 décembre, 2022 à 21:00
lundi 5 décembre, 2022 à 20:02
dimanche 4 décembre, 2022 à 20:25
vendredi 2 décembre, 2022 à 10:15
vendredi 2 décembre, 2022 à 10:00