jeudi 2 février, 2023 | 2:40

Kossi : Les personnalités de l’année 2022 de Timbanews.net

png_20230117_111410_0000
  1. Le Haut-commissaire Dô Jacques Abel Sanou est la personnalité de l’année 2022

L’année 2022 est l’une des dures périodes traversées par la Kossi du fait de la crise sécuritaire. Mais les situations difficiles révèlent les hommes braves. C’est le cas de Dô Jacques Abel Sanou que votre tribune d’information de proximité désigne personnalité de l’année de la province.

Il a été nommé Haut-commissaire de la Kossi en Conseil des Ministres du 14 juillet 2022. Le 28 juillet, il a remplacé officiellement son prédécesseur Saïba Zoromé au cours d’une cérémonie de passation de service qui s’est déroulée à Dédougou. Pourquoi à Dédougou et pas à Nouna, avions-nous crié au scandale. Allait-il rester à Dédougou pour diriger la Kossi, telle était l’interrogation !

Eh bien, le nouveau Haut-commissaire a répondu à cette question en venant rester aux côtés des Kossilais durement affectés par l’insécurité. C’est le symbole d’une grande compassion à l’égard des populations meurtries. Pendant que des services fermaient leur porte à Nouna, le premier responsable de la province s’y installait. C’était un acte fort, un message de réconfort et d’espoir.

A environ 05 mois de service à Nouna, le Haut-commissaire s’est révélé être un travailleur assidu et rigoureux. Son sens de la ponctualité est remarquable. Avec lui, quand on dit 06 heures, ça commence à 06 heures. Ce qui a commencé à régler l’angoisse des longues attentes avant le début des cérémonies.

Jacques Abel Sanou s’est également montré ouvert à tous. Il est disponible, accessible et ouvert aux propositions et conseils. La franche collaboration, la compréhension et l’union des efforts, telles sont des valeurs qu’il n’a cessé de prôner. Bref, il sait donner l’exemple !

2. La Sœur Toyin Abegunde est la personnalité féminine de l’année 2022

Elle est au-dessus du statut de femme battante. Elle crée des hommes et des femmes battants. Assistance, réalisation d’infrastructures, éducation et formation sont les domaines d’interventions de la Sœur Toyin Abegunde.

A travers le programme de Réadaptation à base communautaire (RBC) de l’OCADES Nouna dont elle est la coordinatrice, Toyin Abegunde a posé de nombreux actes salutaires dans la Kossi. L’on peut citer entre autres l’assistance alimentaire et matérielle des personnes déplacées et leurs hôtes puis à l’endroit des personnes vulnérables. La structure a également fait de la promotion de l’éducation inclusive son cheval de bataille. Ainsi, des enseignants sont régulièrement formés dans la Kossi pour pouvoir prendre en charge leurs élèves vivant avec un handicap.

La Sœur Toyin Abegunde est aussi responsable de la congrégation des Filles de la charité Saint Vincent de Paul. Cette structure a réalisé plusieurs infrastructures dont des châteaux d’eau au profit des villages. Elle a aussi ouvert une école inclusive qui assure l’épanouissement des enfants vivant avec un handicap et ceux dits normaux.

Les mérites de la Sœur Toyin ont d’ailleurs été reconnus le 11 décembre 2022 à travers une décoration.

  1. L’ex SGP Kossi, David Ayoro est le symbole de la résilience

Il a servi en tant que Secrétaire général provincial ( SGP) de la Kossi du 15 juin 2020 au 03 août de 2022. Avec la détérioration de la situation sécuritaire à Nouna, il a fait preuve de résilience. Ce qui lui vaut cette distinction.

David Ayoro est resté à Nouna dans des conditions de vie et de travail très difficiles au cours de l’année 2022. << Tant que les habitants sont là, nous serons là pour accomplir notre devoir >>, disait-il.

Ce même devoir l’a appelé ailleurs et il est allé répondre avec plaisir mais dans l’angoisse de quitter la ville qui selon lui, l’a adopté.

  1. L’ex député Bonaventure Traoré symbole de la la représentativité de l’année 2022

Représentant la Boucle du Mouhoun à l’Assemblée législative de transition du mars à septembre 2022, il a joué sa partition dans plusieurs domaines dans la Kossi. D’où cette distinction de votre tribune d’information de proximité.

Natif de Koussiri, secteur 07 de Nouna, le fonctionnaire international à la retraite n’a cessé de taper à des portes au niveau national pour la sécurisation de la Boucle du Mouhoun. Bonaventure Traoré a, en effet, mener plusieurs plaidoyers au sein du parlement et auprès des membres du gouvernement à l’époque. Il a également porté la voix pour donner ses solutions pendant des émissions télévisées.

Sur le plan social, l’ex député a manifesté une énorme solidarité à l’égard des personnes déplacées. Il a aussi été l’un des initiateurs des dons de vivres par l’Assemblée législative. L’on se rappelle qu’une mission de cette institution, dirigée par le 1er responsable, a séjourné le 08 septembre 2022 à Nouna, apportant des dons et du message de réconfort.

Au-delà de ces aspects, il était toujours disponible et à l’écoute des forces vives. Il a surtout mené plusieurs autres actions passées sous silence.

  1. Bernadette Sanou, symbole de l’expertise féminine

Responsable d’un centre de référence en coupe, couture et teinture dénommé Bellini formation, Bernadette Sanou est une gloire en matière d’expertise féminine locale. Son savoir-faire, elle a surtout décidé de le partager avec les jeunes qui désirent acquérir des compétences dans le domaine.

Son centre de formation accueille, en effet, de nombreux apprenants filles comme garçons. En plus des cours pratiques en coupe couture et teinture, ceux-ci bénéficient également des formations en entrepreneuriat en vue de leur permettre de créer et gérer leurs propres entreprises à la fin de leur apprentissage.

Bernadette Sanou est également douée en innovation. En 2022, ce sont des couches hygiéniques qu’elle a conçues et cousues dans son centre. L’on se rappelle également que pendant les moments forts du Covid19, elle avait aussi confectionné une énorme quantité de cache-nez qu’elle a vendu à des prix abordables. Les modèles de vêtements en Faso danfani, en koko dunda et autres sont sa spécialité.

Pour encourager ses apprenants à travailler avec rigueur, Bernadette récompense les plus méritants. C’est une machine à coudre neuve qu’elle a offert à la meilleure élève de l’année scolaire écoulée.

  1. Lydia Solange Sanou née Yelemou ( Dedougou), symbole de l’engagement féminin

Au cœur des activités associatives, elle a marqué en sa façon l’année 2022 dans à Dédougou. Elle est Assistante technique et coordonnatrice de projet, pour le compte de l’Association nationale d’action pour le Développement Intégral ( ANADI). Elle excelle dans la mobilisation autour des projets.

Lydia Sanou est aussi Coordonnatrice du projet de formation de 220 jeunes fermiers agricoles dans les Banwa avec le partenariat d’Expertise France. Elle a ensuite conduit avec efficacité respectivement le projet Tuuma, le projet job booster pour le compte de ANADI.

Militante pour l’équité et l’égalité entre les genres, elle coordonne le projet du Fond commun genre contre les violences basées sur le genre en partenariat avec World vision et un soutien aux Personnes déplacées Internes avec des dons de kits de dignité.

Elle a également organisé en 2022 un cross populaire mobilisant plusieurs milliers d’élèves dans la ville de Dédougou pour dire non aux VBG et à la stigmatisation liée au genre.

Les mérites de Madame Sanou ont également été reconnus à travers une médaille à l’occasion du 11 décembre 2022. Elle a en effet été faite chevalier de l’ordre du mérite avec agrafe action sociale par anticipation le 29 novembre 2022 à Tenkodogo.

Année 2022 : Les conducteurs de tricycles sont le symbole de la contribution citoyenne au développement selon Timbanews.net

Le développement pour soi et par soi est prôné en Afrique depuis plusieurs dirigeants charismatiques. Mais déployer son énergie et ses moyens pour l’intérêt commun est facile à dire et très difficile à faire. Mais à Nouna, les conducteurs de tricycles ont démontré qu’on peut faire quelque chose sans attendre l’autorité centrale. D’où cette reconnaissance de votre tribune d’information de proximité à leur endroit.

Le tricycle a presque remplacé la charette dans la Kossi. De nombreux jeunes gagnent leur vie en se servant de cet engin. Mais le 13 juillet 2022, pour favoriser la lutte contre l’insécurité, les autorités d’alors ont interdit la circulation de ces engins dans certaines localités dont la Kossi. C’était le calvaire pour les usagers. Mais avec le coup d’État du 30 septembre, la mesure n’a pas été renouvelée à leur grande satisfaction.

Réunis au sein d’une association, les conducteurs de tricycles ont alors eu la belle idée de participer à l’édification de Nouna. Ce sont les routes dégradées qu’ils ont décidées de réhabiliter. Des sorties ont ainsi été programmées pour chaque vendredi. Les résultats sont concrets et ne souffrent d’aucune ambiguïté. Il reste néanmoins qu’ils continuent cette belle initiative. Il convient également de les inviter à réduire les vitesses dans la circulation.

Bonne année 2023
Paix au Faso

Timbanews.net

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *