jeudi 2 février, 2023 | 2:42

Fondation EBOMAF: 101 tonnes de vivres et 10 millions de francs FCFA pour les PDI puis des médicaments pour le CHR de Dédougou.

IMG-20230115-WA0047

Salimata Bonkoungou, Directrice Générale de la Fondation EBOMAF, fille de l’homme d’affaires Burkinabé Mahamadou Bonkoungou, a séjourné avec une forte délégation à Dédougou ce 15 janvier 2023.
Il était question pour elle de manifester sa solidarité à l’égard des personnes déplacées dans la ville à travers des dons. C’était sous le thème : << L’accès aux vivres, un droit fondamental pour tous >>
.

<< La Boucle du Mouhoun, reconnue pour être le grenier national, paie le prix fort de la douloureuse crise sécuritaire face à laquelle notre pays est confronté. Étant donné que cette situation a fortement compromis la production agricole et l’alimentation des habitants. Ce soutien vient donc réaffirmer un engagement patriotique de la part du PDG du groupe EBOMAF Mahamadou Bonkoungou >>, a dit Salimata Bonkoungou.

Salimata Bonkoungou


Elle a adressé des félicitations et des encouragements aux FDS et aux autorités pour les efforts fournis afin de juguler la crise. Elle a aussi rassuré de la détermination de sa fondation à prendre une part active à l’effort de guerre et a exhorté les bénéficiaires des dons à demeurer dans la foi et à espérer un lendemain meilleur.

Des bénéficiaires

Ce sont 14 tonnes de farine de maïs, 87 tonnes de riz et une enveloppe de 10 millions qui ont été remises aux PDI. Le Centre hospitalier régional (CHR) a aussi reçu un lot de médicaments.
L’on se rappelle aussi qu’en mars 2022, la Fondation avait mis 200 millions à la disposition du ministère de la Solidarité et de l’action humanitaire pour pour l’achat de vivres au profit des PDI de la région de la Boucle du Mouhoun.

Des participants

Après avoir fait observer une minute de silence à la mémoire des compatriotes tombés dans les exactions des groupes armés, le Gouverneur de la Boucle du Mouhoun, Babo Pierre Bassinga a traduit la reconnaissance des autorités à Salimata Bonkoungou et à son père pour toutes les actions menées en faveur des populations de la région surtout en ces moments difficiles. Il a rassuré les bénéficiaires que les vivres leur parviendront dans la transparence.

Le Gouverneur recevant le chèque des mains de Salimata Bonkoungou

Le porte-parole des responsables coutumiers et religieux Pierre Dakyo a remercié les donateurs tout en les rassurant de la protection des ancêtres. Il a profité plaidé auprès de la fondation EBOMAF, la construction d’une usine de transformation des produits locaux dans la région de la Boucle du Mouhoun pour une sécurité alimentaire.

Pierre Dakyo

Pour le représentant des PDI de Sono, Gérard Zerbo, les apprenants de la commune de Sono sont des victimes directes de cette crise sécuritaire depuis 2018. Il a remercié la Fondation bienfaitrice pour les dons qui serviront a soulager plusieurs ménages et parents d’élèves qui ont vécu le blocus et l’interdiction de sortir les vivres de Sono pour leurs rejetons déplacés à Dédougou où ils poursuivent leur scolarité.

Gérard Zerbo

Le représentant des PDI de Bourasso, Aimé Sosthène Coulibaly n’a pas aussi manqué de traduire la reconnaissance des siens.

Des bénéficiaires

La cérémonie a pris fin avec l’espérance et l’optimisme que la nouvelle année 2023 verra la fin de l’insécurité dans la région de la Boucle du Mouhoun, au Burkina Faso et dans la sous région ouest-africaine.

Des bénéficiaires

Issa Mada Dama
Benevenit Dembélé

Timbanews.net

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *