dimanche 14 août, 2022 | 13:29

Initiative <> : Les actrices récompensées

IMG_20210429_175007_489

La clôture de la 19e édition du concours de salubrité dénommé << Nouna plus propre que Ouaga >> a eu lieu le 29 avril 2021. L’initiative est de l’association Nord-Sud Sud-Nord de Nouna dirigée par le Frère Emmanuel Duprez, en collaboration avec la mairie. C’était sous la présidence de Monseigneur Joseph Sama, Evêque du diocèse de Nouna.

Une vue du matériel de récompense

Depuis 19 ans, des femmes sont mobilisées par groupes dans tous les 7 secteurs de Nouna pour assurer à la ville, un visage toujours propre. A l’aide de balais, de brouettes et de râteaux, elles balayent les rues, rassemblent les ordures et les brûlent chaque matin. Ce geste combien nécessaire pour l’hygiène et la santé collective et individuelle ainsi que pour la beauté de la ville, est rendue possible grâce au Frère Emmanuel Duprez installé à Nouna il y a de cela 55 ans.

Des femmes balayeuses

Le concours consiste non seulement à primer les femmes balayeuses, mais aussi à inculquer des habitudes d’eco-citoyenneté et de propreté aux populations de Nouna. << Ce n’est pas pour moi que vous balayez les rues, mais pour vous-mêmes, pour vos enfants, pour nous tous, pour la beauté de Nouna, pour la santé de tous >>, a lancé le Frère Emmanuel Duprez aux femmes. Aux hommes, il a demandé de s’impliquer dans le combat en appui aux femmes.

Frère Emmanuel Duprez

<< Initiez une journée citoyenne au cours de laquelle toute la population de la commune va se lever pour nettoyer les secteurs, les services publics et pour boucher les trous. Une telle initiative ne demande aucune somme d’argent et tout le monde peut le faire. Choisissez par exemple chaque dernier samedi du mois >>, a suggéré le Frère Emmanuel au Maire de Nouna. Il a également rendu un vibrant hommage à Pascal Simboro, Maire regretté de Nouna qui a consacré beaucoup d’efforts pour la salubrité de la ville.

<< Je salue les actions du Frère Emmanuel et des femmes balayeuses. En réalité, la salubrité de la ville doit être assurée par la mairie, qui à cause des faibles moyens, n’arrive pas à jouer son rôle >>, a dit Issoufou Traoré, Maire de Nouna. En ce qui concerne la sollicitation du Frère Emmanuel, il a répondu avoir pris note et que la commune est sur de bonnes voies quant à la mise place d’un système de nettoyage de la ville.

Issoufou Traoré

<< L’insalubrité a la peau dure à Nouna. Deux heures après le passage des balayeuses, la saleté est de nouveau dans la rue >>, a déploré Boukary Zonou, Président du jury du concours de salubrité. Ce dernier a également interpellé le conseil municipal de Nouna à agir.

Boukary Zonou

L’abbé Bertin Naboho représentant le Président de la cérémonie, lui, a félicité le promoteur et encouragé les femmes.

Bertin Naboho

Pour les récompenses, le jury a décidé de primer tous les secteurs à la même hauteur. Ainsi, les 7 groupes de femmes ont reçu chacun 3 brouettes, 15 râteaux, 30 ballais, 40 cache-nez et 40 gants. La cérémonie a été marquée par une prestation de la troupe traditionnelle << Faso djigui >> de Nouna.

Issa Mada Dama

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.