dimanche 14 août, 2022 | 13:22

Boucle du Mouhoun : SOS/JD et le PAM au secours des PDI

IMG-20210430-WA0032

La Boucle du Mouhoun abrite environ 44 913 personnes déplacées internes selon les statistiques du mois de mars 2021 de la CONASUR. Malgré les efforts de l’Etat, l’assistance à ces populations victimes de la crise sécuritaire demeure préoccupante. C’est pour contribuer à relever les défis en la matière que le Programme alimentaire mondiale (PAM), en collaboration avec l’association SOS Jeunesse et Défis (SOS/JD), a mis en place un projet dénommé « Assistance technique et nutritionnelle aux personnes déplacées internes dans la Boucle du Mouhoun au Burkina Faso ». Une rencontre d’information avec les autorités et les parties prenantes a eu lieu le 27 avril 2021 à l’hôtel Rama à Dédougou.

Doter 11 400 PDI et 900 ménages hôtes en kit alimentaire, prévenir la malnutrition et assurer le dépistage de 646 enfants de 6 à 23 mois et chez 359 femmes enceintes et allaitantes, sensibiliser les PDI et les ménages hôtes sur les bonnes pratiques alimentaires et d’hygiène, les VGB et les DSSR, tels sont les objectifs du projet qui s’étend sur 11 mois, soit de février à décembre 2021.

Léonard Ouédraogo avec Pauline Koama / Bonkoungou

Présenté aux participants par Léonard Ouédraogo, point focal de SOS/JD dans la Boucle du Mouhoun, le projet consiste précisément en la distribution de vivres et produits nutritionnels, de kits d’hygiène et des séances de sensibilisation. Tougan, Din et Kiembara dans le Sourou, Nouna, Djibasso et Bomborokuy dans la Kossi, Solenzo, Kouka et Sanaba dans les Banwa puis Dédougou et Dinna dans le Mouhoun sont les localités concernées.

Avant de procéder au lancement des activités du projet, le Directeur régional en charge des questions humanitaires de la Boucle du Mouhoun, Innocent Stanislas Tuina a invité « tous les participants à s’approprier le projet et l’accompagner au mieux pour l’atteinte des objectifs escomptés ». Ce dernier s’est réjoui de l’initiative des responsables du projet qui ont approché ses services pour réussir leur mission.

Les échanges ont permis aux participants de comprendre les stratégies et les difficultés de mise en œuvre du projet. L’insuffisance de temps dans l’organisation de la distribution, le coût élevé du transport des vivres et la quantité insuffisante d’huile sont quelques difficultés relevées. Ainsi, des solutions et des recommandations ont été faites aux acteurs. Ce qui a donné un motif de satisfaction à Pauline Koama / Bonkoungou, Coordonnatrice des activités du PAM à SOS/JD. « Cette rencontre d’information était nécessaire. Elle a permis surtout d’anticiper certaines difficultés dans l’exécution du projet sur le terrain », a-t-elle dit.

Elie Zangré, Chargé de projet à SOS/JD a saisi l’occasion pour présenter l’association aux participants. L’on note que SOS Jeunesse et Défis est une association qui intervient dans le domaine de la promotion et la protection humanitaires. Elle mène diverses actions au profit des jeunes, des personnes défavorisées, notamment les déplacés internes. Harouna Ouédraogo en est le Directeur exécutif.

Issa Lazare KOLGA
Timbanews.net

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Email

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.