dimanche 14 août, 2022 | 12:34

Femme battante : <>, Noélie Sama, restauratrice à Nouna

IMG-20220308-WA0074

Propriétaire du restaurant << La Paillotte >> de Nouna, Noélie Sama est une dame qui a su se frayer un chemin dans le domaine de l’entrepreneuriat. Nous l’avons rencontrée ce 8 mars 2022 pour en savoir plus sur son parcours.

Noélie Sama est née le 21 décembre 1969 à Djibo. Elle effectue les études primaires et secondaires à Ségou au Mali, à Nouna et à Dedougou. Elle abandonne les bancs en classe de troisième pour s’occuper de ses grands-parents.

Noélie Sama a travaillé à l’école maternelle publique de Nouna pendant une année avant de devenir guichetière à la salle de ciné Numadu jusqu’à la fermeture de cette salle. Elle se lance alors dans le commerce. Elle achetait des légumes à Bobo-Dioulasso pour les revendre à Nouna. C’est ainsi qu’elle acquiert un congélateur pour vendre de la glace et des jus dans les marchés des villages environnants de Nouna comme Doumbala et Nian. Après cela, elle débute le commerce de panier qu’elle achetait à Banfora.

Les débuts dans la restauration

Alors qu’elle tournait pour vendre ses articles dans la ville, Noélie Sama apprend que la blanche Rose Marie compte céder son bar restaurant appelé le Touba et devenu Panama, Boxing day puis maintenant Couronne Royale. Elle coopère avec le nouveau propriétaire des lieux pour y ouvrir un restaurant en juin 2006. << J’ai démarré cette activité avec 7 500 francs. J’avais déjà cependant quelques ustensiles de cuisines >>, nous confie-t-elle. Quatre ans après, soit en 2010, Noélie Sama aménage sa propre parcelle avec le soutien des amis européens et des parents. C’est ainsi que le restaurant << La Paillotte >> a vu le jour. Il est situé non loin de la radio kantiguiya de Nouna.

Le business se passe bien sauf que la situation sécuritaire a fait baisser les chiffres d’affaires. << Néanmoins, je rends grâce à Dieu >>, reconnait-elle.

<< Je souhaite bonne fête à toutes les femmes. Je leur demande de se battre pour subvenir à leurs propres besoins sans compter sur quelqu’un >>, a dit Noélie Sama lorsque nous avons évoqué la célébration de la journée internationale de la Femme.

Issa Mada Dama

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.