jeudi 1 décembre, 2022 | 1:28

Entretien des routes de Nouna : De la parole à l’acte

IMG-20200909-WA0004

Le 27 août 2020, des jeunes annonçaient leur engagement à réhabiliter des routes dégradées de Nouna. Eh bien, la première séance de travail s’est déroulée le 6 septembre 2020. Lisez !

 Le Comité de mobilisation citoyenne pour la réhabilitation des routes dégradées de Nouna ( CMC/RRDN ) a relevé le premier défi qu’il s’est lancé à savoir, mobiliser toute la jeunesse pour participer à la réfection des voies de cette ville. Après l’étape de sensibilisation qui a consisté à échanger avec les jeunes des 6 secteurs de Nouna pour acquérir leur adhésion à l’initiative, les membres du comité ont effectué une visite technique sur les sites retenus afin de déterminer les actions concrètes à mener. Cette exploration a été faite en complicité avec la Direction provinciale des Infrastructures de la Kossi.

Le responsable de ce département, Samson Doubassi Dembélé, qui a participé à ce travail nous a confié ceci :  << Il y a beaucoup de nids de poule et assez de boue sur les voiries de Nouna. Alors l’initiative de ces jeunes est louable. Nous allons leur apporter l’appui technique nécessaire pour réaliser les travaux >>.

L’initiative a aussi bénéficié du soutien de plusieurs propriétaires de bennes et de camions qui ont disponibilisé leurs véhicules.

Les travaux ont démarré le 6 septembre dernier. Dès 8 heures, les jeunes se sont retrouvés sur le plateau du Celpac de Nouna. Deux équipes ont alors été formées. L’une est partie à la recherche des agrégats à une dizaine de kilomètres de la ville et l’autre s’est rendue sur la voie qui passe devant le Centre médical avec antenne chirurgicale ( CMA ) de Nouna qui est le premier endroit choisi pour la réfection. Le site a été nettoyé et débarrassé des eaux qui y avaient élu domicile. Les trous ont été bouchés par des cailloux sauvages et du gravier a été déversé. Les riverains ainsi que des passants n’ont pas hésité à se joindre aux travailleurs. Des autorités politiques et administratives ont également été aperçues sur le chantier. Après plus de cinq heures de labeur, le site a retrouvé un visage des beaux jours. De l’eau et de la nourriture ont été apportées par des bonnes volontés. D’autres ont aussi contribuer en espèces.

Au regard de la forte mobilisation et aussi du résultat engrangé, l’on peut dire que cette première activité de la jeunesse de Nouna a été un plein succès. Les organisateurs n’entendent surtout pas s’arrêter en si bon chemin. Ils ont prévu de s’attaquer à d’autres sites les jours à venir. << C’est le début d’un prossessus de participation citoyenne au développement local. Notre engagement s’inscrit sur de long terme et nous sommes convaincus que nous pouvons améliorer nos propres conditions de vie. Ce qui est encore plus assurant, c’est que les jeunes ont compris et ont adhéré à l’initiative >>, a dit Abdine Koeta, membre du CMC/RRDN.

Cette révolution de la jeunesse de Nouna rime parfaitement avec l’idéologie du Capitaine Sankara et mérite de l’accompagnement

En rappel, l’initiative est née suite à une publication de Timbanews.net sur un trou que les eaux de pluies ont creusé juste à côté de l’Auberge populaire sur la principale voie de Nouna. Moumouni Guiré, un natif de Nouna, en service à Ouagadougou, avait repris l’article en question dans le groupe facebook << Nouna cité du Numadu >>.

Cela a accéléré la réfection du tronçon concerné et mieux, a sonné le point de départ de l’engagement de la jeunesse. Une rencontre avait été convoquée par Moussa Sangaré, Président du Conseil provincial de la Jeunesse de la Kossi.

C’est d’ailleurs ce dernier qui a été choisi comme responsable du comité ( le CMC/RRDN ) qui dirige les travaux.

Issa Mada Dama

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

dimanche 27 novembre, 2022 à 13:45
vendredi 25 novembre, 2022 à 17:39
vendredi 25 novembre, 2022 à 17:26
vendredi 25 novembre, 2022 à 16:14