mercredi 7 décembre, 2022 | 11:16

Ça inspire : Kondi Simboro valorise une tradition familiale

IMG_20210627_160131_703

Très respecté pour son savoir-faire et sa grande humilité, Kondi Simboro a su s’imposer à Nouna en exerçant le métier de son père : La soudure. Travailleur très ambitieux, nous vous présentons son parcours et se projets qu’il a bien voulu partager avec nous.

Né à Nouna en 1980, Kondi Simboro n’a pas eu la chance d’aller à l’école. Il passe ainsi son enfance dans l’atelier de soudure de son père et se familiarise au métier. C’est avec son grand frère, Boureima Simboro qu’il se consacre à l’apprentissage proprement dit de la soudure durant 16 ans. Ayant acquis des compétences exceptionnelles, il projette de travailler à son propre compte.

<< J’ai expliqué mon ambition à mon grand frère qui l’a bien accueillie. Alors j’ai commencé à acheter petit à petit les outils nécessaires avant de prendre mon indépendance en 2012 avec bien évidemment l’accompagnement du grand frère >>, explique Kondi. C’est alors qu’il ouvre son propre atelier situé en face de l’Auberge populaire de Nouna. Il y confectionne plusieurs articles dont des portails, des fenêtres, des charrettes, des charpentes, des tables-bancs, des chaises, des tentes… L’atelier compte actuellement 3 employés permanents et 4 apprenants.

Séance de travail dans son atelier

Tout va pour le mieux pour Kondi Simboro. << J’arrive à nourrir ma famille grâce à ce travail >>, dit-il humblement. Son souhait est de développer son business et former le maximum de jeunes. En ce qui concerne le sujet sur le marché, il lance ceci : << Je voudrais exhorter les autorités à privilégier l’expertise locale. Souvent, il y a des marchés de confection de tables-bancs et autres articles qui sont confiés à des entreprises basées ailleurs alors que nous savons bien les faire ici. Pour obtenir ces marchés, on m’a conseillé d’établir certains documents que j’ai déjà faits mais peine perdue >>.

Kondi Simboro n’a peut-être pas connu d’énormes souffrances pour démarrer son entreprise. Mais son professionnalisme et la qualité de ses produits méritent de l’attention. Il y a également qu’il n’est pas permis à tout le monde de naître dans une famille aisée et développer un amour aussi grand pour le travail. Aux jeunes, il conseille d’apprendre un métier en même tant.

Issa Mada Dama

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

mardi 6 décembre, 2022 à 21:00
lundi 5 décembre, 2022 à 20:02
dimanche 4 décembre, 2022 à 20:25
vendredi 2 décembre, 2022 à 10:15
vendredi 2 décembre, 2022 à 10:00