mercredi 7 décembre, 2022 | 6:00

Ça inspire : Drissa Traore, la référence en matière de confection de briques, de pavés et de carreaux dans la Kossi

IMG-20210822-WA0112

Il s’est limité en classe de 3e pour investir dans la confection des matériaux de construction. Drissa Traoré est de nos un exemple du jeune entrepreneur qui a su se donner les moyens pour réussir. Il a accepté partager avec nous son expérience en nous livrant son parcours qui peut servir de motivation à la jeunesse.

Drissa Traoré au travail

Né le 17 février 1983, Drissa Traoré a fait ses études primaires à l’école Stade de Nouna. Il a rejoint le lycée provincial de Nouna en 1990 mais après une tentative infructueuse à l’examen du BEPC, il décide de s’inscrire aux cours du soir dans le but d’apprendre un métier. C’est alors qu’il commence une expérience de manœuvre en maçonnerie qui a duré 3 ans. Il était payé à 500 francs la journée. En 2005, il change de statut et devient briquetier, offrant ses services sous contrat dans les chantiers. Là, il confectionnait les briques au prix de 500 francs le sac de ciment. Il fait ce travail durant 7 ans, mais se rend compte qu’il peut améliorer ses recettes.

Ainsi, en 2012, Drissa se rend à Abidjan pour renforcer ses compétences. En plus de la confection de briques, il apprend aussi la fabrication de carreaux et de pavé pendant 2 ans. En 2013, il revient à Nouna avec le matériel nécessaire.

Il crée aussitôt son entreprise dénommée << Traoré Drissa et fils >>. Il loue l’espace situé entre le CMA et l’école Centre A pour s’y installer. Il y confectionne et vend presque tout ce qui entre dans la construction : plusieurs sortes de briques, des pavés ordinaires et de luxe, des carreaux, des balises, des clostras, des bornes de délimitation etc. Ses services sont sollicités par des particuliers et aussi par des sociétés de construction.

Reconnu pour le travail bien fait, Drissa bénéficie logiquement des fruits de ses efforts. Pour preuve, il a pu s’acheter sa première moto à seulement 5 mois d’activité. << J’ai pu m’offrir un toit depuis 2015 et j’arrive à aussi prendre soin de ma famille >>, nous confie-t-il. Son entreprise compte également 6 employés permanents qui y gagnent leur pain quotidien et aussi des employés occasionnels.

Des employés

Les difficultés auxquelles il est confronté sont les coupures intempestives d’eau et la lenteur du marché. Mais Drissa Traoré est très ambitieux. En effet, il projette se lancer dans la quincaillerie et aussi dans la construction de bâtiment même si les moyens pour réaliser cette ambition lui manquent pour le moment.

Issa Mada Dama

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

mardi 6 décembre, 2022 à 21:00
lundi 5 décembre, 2022 à 20:02
dimanche 4 décembre, 2022 à 20:25
vendredi 2 décembre, 2022 à 10:15
vendredi 2 décembre, 2022 à 10:00