vendredi 12 août, 2022 | 14:25

Rentrée gouvernementale : le président du Faso appelle à l’intégrité et à la loyauté dans la conduite des affaires de l’Etat

FB_IMG_1646758580701

(Ouagadougou, 07 mars 2022). Le président du Faso, le lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba a présidé ce matin le conseil des ministres de prise de contact du nouveau gouvernement. Le chef de l’Etat a appelé cette nouvelle équipe à travailler avec engagement et probité.
A ce premier conseil des ministres, le chef de l’Etat a donné ses orientations aux ministres sur la conduite de l’action gouvernementale, a indiqué le Premier ministre Albert Ouedraogo dans une déclaration à la presse à l’issue du conseil.
Selon le chef du gouvernement, son équipe entend travailler, conformément aux priorités définies par le chef de l’Etat ainsi que celles contenues dans la Charte et l’Agenda de la Transition. Ces priorités sont entre autres « la lutte contre le terrorisme, la restauration du territoire national, la réponse à la crise humanitaire, la refondation de l’Etat, l’amélioration de la gouvernance, la réconciliation nationale et la cohésion sociale, la prise en charge et la réinstallation des déplacés internes dans leurs localités respectives ».
Outre ces priorités, le chef de l’Etat a instruit le nouveau gouvernement de s’attaquer aux chantiers qui préoccupent les Burkinabè à l’heure actuelle. Cela passe, par « des réformes audacieuses » et la culture de valeurs comme l’intégrité, la loyauté, la rigueur, la solidarité, la collégialité et l’exemplarité dans la conduite des actions du gouvernement.
Le président Paul-Henri Sandaogo Damiba a insisté au cours de cette première rencontre du gouvernement « sur la nécessité de la réduction du train de vie de l’Etat à travers une utilisation rationnelle des ressources de l’Etat » a aussi expliqué Albert Ouedraogo.
Le Premier ministre et son équipe ont pris l’engagement devant le chef de l’Etat, de travailler avec abnégation à soulager les souffrances des populations et à œuvrer au retour de la paix et de la sécurité sur l’ensemble du territoire national. « C’est pourquoi j’appelle les Burkinabè de tous bords à soutenir le nouveau gouvernement dans ces moments difficiles que traverse notre pays et dans la mise en œuvre de cette vision de rupture que le président du Faso veut impulser à la gouvernance d’ensemble », a soutenu le chef du gouvernement.
Formée le samedi 5 mars 2022, la nouvelle équipe gouvernementale du Premier ministre Albert Ouédraogo est composée de 25 membres dont six femmes. Les critères qui ont prévalu au choix de ces personnalités, ont été la compétence, la probité morale et l’engagement total à servir le pays a justifié le chef du gouvernement. « Ces membres du gouvernement sont pour la plupart des techniciens de leurs domaines et sont capables d’impulser une nouvelle dynamique dans la construction d’un Burkina nouveau que le président du Faso et le peuple burkinabè appellent de tous leurs vœux », a-t-il indiqué.
Albert Ouedraogo a saisi l’occasion de sa première déclaration publique pour rendre hommage à l’ensemble des Forces de Défense et de Sécurité engagées dans la lutte contre le terrorisme ainsi qu’à toutes les victimes du terrorisme. Il a terminé son propos en souhaitant une bonne fête de 8-Mars « à toutes les vaillantes femmes du Burkina Faso ».

Direction de la communication de la présidence du Faso

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.