vendredi 12 août, 2022 | 16:02

Assemblée législative de Transition : Bonaventure Traoré représentera la Boucle du Mouhoun

IMG-20220307-WA0049

Ancien enseignant d’université et fonctionnaire international, Bonaventure Traoré a été désigné ce 07 mars 2022 pour représenter la Boucle du Mouhoun à l’assemblée législative de la transition. Découvrons le parcours de cet homme nanti d’expériences.

Né à Koussiri ( un quartier de Nouna ) le 31 décembre 1955, Bonaventure Traoré a fait ses études primaires à l’école Stade de Nouna. Il effectue ses études secondaires au Lycée Philippe Zinda Kaboré de Ouagadougou où il obtient le baccalauréat. Il s’envole en France où il étudie l’agro-economie à l’université de sciences sociales de Toulouse entre 1974 à 1982. Il y décroche un doctorat et retourne au pays. Il enseigne à l’université rebaptisée Joseph Ky Zerbo et aussi à l’école supérieure de sciences économiques puis à l’Institut supérieur polytechnique maintenant délocalisé à bobo-Dioulasso.

Il travaille ensuite à Abidjan comme Chef économique agricole à la Banque africaine de développement de 1989 à 1999 soit pendant 10 ans. Après ces services, il intègre Africare, une ONG internationale américaine où il travaille au Mali, au Tchad, en Guinée et au Sénégal en tant que représentant résident de 2000 à 2008. C’est alors que Bonaventure Traoré devient administrateur principal régional de l’UNOPS à Dakar, une structure des nations unies jusqu’en 2018. De 2018 à décembre 2020, il sert la même structure comme conseiller principal à Genève en Suisse.

Bonaventure Traoré est admis à la retraite en janvier 2021. Il intègre alors la société de production de jus Dafani basée à orodara comme Président du conseil d’administration.

Désigné par concensus pour intégrer l’assemblée législative de la transition au Burkina, il est conscient des défis à relever. << La Boucle du Mouhoun est l’une des régions où la priorité comme partout au Burkina est la question sécuritaire. Je travaillerai pour contribuer par tous les moyens à la restauration de la paix dans cette zone et dans tout le pays. Ma deuxième priorité est de travailler à favoriser une meilleure gouvernance du pays. Il s’agit aussi de faire en sorte que les opérateurs économiques et industriels ainsi que les commerçants puissent investir librement pour lutter contre la pauvreté >>, nous a confié Bonaventure Traoré.

Issa Mada Dama

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.