mercredi 7 décembre, 2022 | 6:46

Réconciliation nationale : Nouna tient son cadre de concertation

Dans le cadre de l’élaboration de la stratégie nationale de la réconciliation nationale et du nouveau pacte de vivre ensemble, le Préfet de Nouna, Rodrigue Tegawendé Nana a convié les leaders communautaires de la commune ce 10 août 2021. Il était question de leur présenter les données collectées par Lanko Sérémé, Point focal du ministère de la réconciliation nationale à Nouna et surtout de recueillir leurs propositions pour l’instauration d’une cohésion sociale durable au Burkina Faso.

Des participants

<< En dépit des efforts déjà fournis, le tissu social demeure délétère dans notre pays. D’où la nécessité d’une nouvelle démarche qui puisse prendre en compte l’opinion des populations à la base pour aboutir à une réconciliation nationale véritable. Cette rencontre se veut donc être une tribune pour échanger sur les conflits qui entravent notre vivre ensemble >>, a expliqué le préfet de Nouna avant de déclarer ouverte la cérémonie.

Rodrigue Tegawendé Nana, Préfet de Nouna

Le Maire de Nouna, Issoufou Traoré a rappelé la situation sécuritaire qui prévaut actuellement dans notre pays avant d’inviter les participants à des échanges francs et fructueux.

Issoufou Traoré, Maire de Nouna

Suite à ces interventions, le Point focal du ministère en charge de la réconciliation nationale et par ailleurs Point focal du Médiateur du Faso à Nouna, Lanko Sérémé a présenté les résultats de son enquête menée auprès des populations à propos de la stratégie de réconciliation nationale. Il a ainsi fait ressortir les différents types de conflit qui menacent la paix dans la commune. Les conflits fonciers, le terrorisme, les crises familiales et les conflits entre agriculteurs et éleveurs en sont quelques uns.

Lanko Sérémé

En ce qui concerne les mécanismes de résolution de ces conflits, les personnes enquêtées ont fait des propositions. Il s’agit entre autres de l’implication des leaders communautaires dans la gestion des cas, la réalisation d’infrastructures de première nécessité pour éviter les sentiments d’abandon des populations, la lutte contre le chômage des jeunes et l’octroi de microfinance aux femmes.

Des participants

A l’issue de cette présentation, les participants ont intervenu pour faire des propositions en vue de contribuer à l’élaboration des documents relatifs à la stratégie de réconciliation nationale. De ces suggestions, l’on note entre autres l’anticipation dans la gestion des conflits latents entre communautés, la restauration de l’autorité de l’État, la redynamisation de l’éducation familiale ainsi que la pratique des valeurs telles que la tolérance et le pardon.

Issa Mada Dama

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

mardi 6 décembre, 2022 à 21:00
lundi 5 décembre, 2022 à 20:02
dimanche 4 décembre, 2022 à 20:25
vendredi 2 décembre, 2022 à 10:15
vendredi 2 décembre, 2022 à 10:00