mardi 6 décembre, 2022 | 6:56

Nouvelle année 2022 : Les voeux du Chef de Canton, de l’Evêque et du grand Imam de Nouna

IMG-20211231-WA0059

L’an 2022 a commencé ce 1er janvier. C’est le moment de se souhaiter les vœux les meilleurs. Pour ce faire, nous avons recueilli ceux des autorités religieuses et coutumières de Nouna.

Les vœux et les conseils de El Hadji Adama Konaté, grand Imam de Nouna

<< Nous remercions le tout puissant Dieu le miséricordieux et son messager le prophète Mahomet (paix et salut sur lui) de nous avoir accordé cette nouvelle année. Que Dieu apaise les cœurs durant toute cette année afin que la paix et la cohésion sociale reviennent dans notre pays en général et dans la Kossi en particulier. Dieu est le détenteur de tout alors je l’implore pour qu’il nous donne la paix cette année et les années à venir. Un seul doigt ne peut pas ramasser la farine. Alors c’est ensemble et main dans la main que nous pouvons faire la paix dans nos communautés. Bonne et heureuse année 2022 >>.

El Hadj Adama Konaté

L’Evêque de Nouna, Monseigneur Joseph Sama a prié pour le bon vivre ensemble

<< Au début de chaque année, nous avons l’habitude de nous présenter nos vœux. Aujourd’hui plus que jamais, le souhait qui est dans nos cœurs et dans nos bouches est la paix. Alors nous souhaitons que Dieu nous montre le chemin qui mène à cette paix, la paix qui va nous rapprocher, la paix qui va nous réconcilier pour qu’ensemble nous puissions bâtir ce beau pays dans l’acceptation de nos différences. Je souhaite que le seigneur et le prince nous aident à être des artisans convaincus d’une vie sociale apaisée. Je souhaite que nous puissions tous vivre avec cet état d’esprit >>.

Monseigneur Joseph Sama

Le Chef de Canton de Soin à Nouna plaide pour le dialogue

<< Pour cette nouvelle année, je souhaite que notre pays recouvre la paix, la tolérance et la cohésion sociale d’antan. Que l’entente règne entre nos autorités administratives. Que Dieu protège nos Fds qui sont engagés jour et nuit pour la protection des personnes et des biens au péril de leur vie. Qu’il apaise les cœurs meurtris afin que la paix, la fraternité et la cohésion sociale règnent dans nos communautés. C’est quand deux personnes tirent quelque chose entre elles que ça va se couper ou se briser. Alors je vous en supplie, privilégiez le dialogue pour préserver la paix et le vivre ensemble au Burkina Faso >>.

Le chef de canton entouré par des notables

Dama Soumaila Soumfirst

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

lundi 5 décembre, 2022 à 20:02
dimanche 4 décembre, 2022 à 20:25
vendredi 2 décembre, 2022 à 10:15
vendredi 2 décembre, 2022 à 10:00
jeudi 1 décembre, 2022 à 8:00