jeudi 8 décembre, 2022 | 13:17

Nouna : Gosso Djerma décoré après 38 ans de service et des lettres de félicitations

IMG_20221021_080210_827

Il fait partie des ‘’ Enseignants révolutionnaires’’ encore appelés ‘’Enseignants de Sankara’’. Recruté en avril 1984 comme ses paires pour remplacer les instituteurs licenciés, Gosso Djerma a exercé le métier avec dévouement. Ce qui lui a valu la décoration le 20 octobre 2022 à l’occasion de la célébration de la journée de l’Enseignant. Nous vous proposons son parcours grâce à l’entretien qu’il nous a accordé ce 21 octobre 2022.

Gosso Djerma est né le 13 avril 1965 à Gounsamogo dans le département de Toéni, province du Sourou. Il a obtenu le CEP en 1978 à Toéni. C’est en 1983 qu’il a décroché le BEPC au CEG de Dédougou actuel lycée provincial. Pour la seconde, il s’est inscrit au lycée de Bogodogo à Ouagadougou. Mais avant la fin de l’année scolaire, il s’est fait enrôler Instituteur. En effet, en 1984, le monde éducatif a connu une grève générale. Environ 2 000 enseignants ont été licenciés le 23 mars 1984. C’est alors que les autorités de la révolution ont recruté des élèves pour remplacer les grévistes. Enrôlé, Gosso Djerma a suivi une formation de 03 semaines à l’issue de laquelle il a réussi au test le confirmant instituteur.

Le 16 avril 1984, Gosso Djerma a pris service à l’école centre B de Nouna. Il a servi dans cet établissement jusqu’en 1987 et y a obtenu le Certificat élémentaire d’aptitude pédagogique (CEAP). De 1987 à 1990, il a ouvert et dirigé l’école de Toni, village situé à une vingtaine de kilomètres à l’ouest de Nouna. Il a aussi dirigé l’école de Sono de 1990 à 1992 et y a fait la pratique du Certificat d’aptitude pédagogique (CAP) avant de changer de province. Il a rejoint le Kénédougou jusqu’en 1998 comme Directeur des écoles de Kongolikoro et de Pagona. Il a aussi servi dans les Banwa. D’adjoint à l’école Centre A de Solenzo, il y a été nommé Directeur puis à l’école D. En 2001, il est retourné dans la Kossi. Il a alors dirigé l’école Soin durant 04 ans. C’est en 2005 qu’il a été affecté au service des examens et concours à l’inspection Nouna 4, devenu Nouna 2 puis Nouna. De 2020 à nos jours il occupe le même poste à l’inspection de Sono.

Les distinctions

Gosso Djerma a reçu 03 lettres de félicitations en 1993, 1995 et 1998 qui lui ont été adressées par des Ministres en charge de l’éducation. Ce sont ses bons résultats au CEP qui lui ont valu ces reconnaissances. Mieux, le 20 octobre 2022, il a été décoré Chevalier de l’Ordre des palmes académiques avec agrafe Education nationale. « J’ai reçu cette distinction avec beaucoup de joie », nous a-t-il dit.

« J’ai eu beaucoup de difficultés mais l’essentiel pour moi était de bien faire mon travail et amener mes élèves à bon port. Par exemple, j’ai travaillé à Toni 02 ans sans table-banc ni logement. J’en ai souffert mais les parents d’élèves se souviennent toujours des efforts fournis », nous a confié Gosso Djerma. Il conseille les enseignants à exercer la profession avec vocation pour l’intérêt et l’avenir des enfants. Il invite également les autorités à travailler pour rendre favorables les conditions de travail des acteurs de l’éducation.

Issa Mada Dama
Timbanews.net

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

mercredi 7 décembre, 2022 à 20:59
mardi 6 décembre, 2022 à 21:00
lundi 5 décembre, 2022 à 20:02
dimanche 4 décembre, 2022 à 20:25
vendredi 2 décembre, 2022 à 10:15