vendredi 12 août, 2022 | 16:08

Marche de protestation au Mali : 04 morts et 70 blessés

IMG-20200711-WA0097[1]

Le M5 a vu le jour  le 5 juin 2020 au Mali. Il est composé d’une partie de la société civile, de l’opposition politique et de religieux. Ce vendredi 10 juillet 2020, le peuple malien a répondu présent à son appel à travers une marche de protestation pour exiger la démission du Président Ibrahim Boubacar Keita.

Depuis début juin de l’année en cours, des voix de plus en plus se sont levées contre le chef d’Etat Ibrahim Boubacar Keita (IBK). Le M5, principal instigateur avec à sa tête l’imam Mahmoud Dicko, a encore convié la population dans les rues.  Cette manifestation, contrairement aux précédentes qui ont été pacifiques, a enregistré un triste bilan. De plusieurs sources, le dernier bilan fait état de 4 morts, 70 blessés dont certains par balles dans les rangs des manifestants. En plus, l’Assemblée nationale a été saccagée, des documents ont été détruits et du matériel a été emporté. La Télévision nationale ORTM, la primature ont aussi été envahies par les insurgés. Plusieurs personnes ont été interpelées.

Le M5 réclame la dissolution du Parlement, la formation d’un gouvernement de transition dont il désignerait le Premier Ministre ainsi que le remplacement des neufs membres de la Cour constitutionnelle accusée de collusion avec le pouvoir.

Ces événements au Mali font penser à l’insurrection populaire qui a eu lieu au Burkina Faso en 2014. Ainsi, diverses questions jaillissent de cette comparaison à savoir : Toutes ces agitations pour quels résultats ? Ou encore, quel homme providentiel viendra satisfaire les Maliens si IBK venait à partir ?

La Rédaction

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.