jeudi 2 février, 2023 | 2:48

Les Délires de Mada : A défaut de me rendre visite à Nouna, le Président IB m’a eu au téléphone.

IMG-20230114-WA0022

La conviction a, au moins, le mérite de nous maintenir dans la bataille !

Allo le sage. IB à l’appareil.

Moi : Allo mon Président. Je suis ravi de recevoir votre coup de fil. J’en suis honoré.

IB : Je voudrais qu’on fasse fi des des salutations d’usage car tout est urgent. J’ai besoin de vos conseils. Car diriger le Burkina d’aujourd’hui là…

Moi : ( Sourire) Oui, diriger le Burkina d’aujourd’hui, c’est comme marier une 3e femme. La première est heureuse car la 2e ne sera plus sur le trône. Ses angoisses dues à l’arrivée de la 2e se dissipent. Elle est joviale, sourit pour tout. Elle raconte sa mésaventure subie à cause de la 2e à tout le monde. Tous les proches de son époux en qui elle avait perdu confiance, deviennent ses amis. Elle souffre intérieurement néanmoins de cette affaire de 3e femme mais elle se réjouit en pensant que la 2e va connaître la souffrance comme elle.

La 2e est furieuse car elle voit qu’elle va perdre d’énormes privilèges. Elle boude tous les membres de la famille surtout les amis intimes de l’époux. Elle cherche une amitié avec la 1ere pour que la 3e soit isolée et sans force. Elle se demande pourquoi celui-ci a besoin d’une 3e femme alors que, elle, a tout le potentiel physique. Elle dérange les voisines avec ses plaintes sans savoir qu’elles la détestent par solidarité pour la 1ere. Elle fréquente des marabouts pour que la 3e ne soit pas à la hauteur des attentes de l’époux. Généralement, la 3e est plus claire qu’elle. Alors elle raconte partout qu’elle a frotté pommade et que son passé est sale. Ses amies cherchent et fabriquent des preuves pour montrer que l’époux court à sa perte avec cette 3e femme. Elle pleure et prie que la famille aille mal pour qu’elle ait raison. Elle dévoile les défauts de l’époux à tout le monde. Des proches honnêtes lui disent qu’elle doit accepter la situation et arrêter de chercher à tout gâter juste pour rester la préférée de l’époux. Mais elle continue et devient l’ennemie de l’époux et de la famille. Elle souhaite et avec l’assurance de ses marabouts, que la 3e sera chassée très tôt. Mais les festivités du mariage, la joie des gens ce jour-là, elle va pleurer dans sa chambre tout en cherchant des moyens pour que l’époux regrette très rapidement son choix.

La 3e, belle, gentille et naïve, elle cherche à créer un climat d’entente et de respect mutuel dans le couple. Cela ne plaît pas trop à la 1ere car elle veut voir la souffrance de la 2e. Cette initiative de la 3e ne plaît pas du tout à la 2e car elle croit que c’est une façon pour elle de s’imposer et aussi de nuire à elle ses intérêts. La 3e séduit toujours l’époux. Elle a logiquement des privilèges qu’elle fait profiter à toute la famille. Elle chante les louanges de l’époux et cache ses défauts au public mais les lui dit dans l’espoir qu’il va les corriger. Elle le défend, le guide et lui exprime son amour à travers des petits gestes aux yeux de tout le monde. Voyant que les autres refusent de la suivre, elle ne les calcule plus. Tout ce qu’elle fait, c’est uniquement pour le bien de l’époux mais souvent pour elle-même ses propres intérêts.

L’époux est heureux aux yeux de beaucoup de personnes car il est entrain de réussir son pari. Pour ces dernières, il est le modèle de l’homme épanoui et parfait. Mais au fond, il est confronté à la mésentente dans son couple. Il fait preuve d’intégrité et d’énormes efforts pour rendre heureux toute la famille mais la 2e femme y voit toujours de la mauvaise foi et une volonté de faire plaisir seulement à la 3e. Il est conscient que sa tâche est difficile mais ne désespère pas quant à l’idée de ramener l’harmonie dans son couple. Tous ceux qui le connaissent bien l’applaudissent et l’encouragent. Des petites gos lui font même des avances dehors. Mais il est clair et ne se montre pas interressé par une 4e femme. Seule l’union et le bonheur dans son couple le préoccupent. Pour le prouver à ses épouses, il leur parle souvent, leur dit des vérités, demande leur appui et prend souvent le risque même de vouloir les faire dormir avec lui dans la même chambre.

Mon téléphone : koun koun koun

Allo. Allo. Allo mon Président. Allo. Ehhhhh c’est coupé ! Ses unités sont finies ! Ça aussi ça arrive à un Président wa ? Ehhhhh j’oubliais, il a renoncé au salaire de Président pour se contenter de celui de capitaine. Certainement qu’il va me rappeler. Car, je n’ai pas eu le temps de lui dire que je peux bien jouer le rôle de son activiste pour qu’il m’offre les millions. Comme ça, je quitterai mon cher Faso que j’aime bien pour aller en Indochine. Il semble que les femmes sont belles et douées là-bas. Bon, ne lisez pas cette partie s’il-vous-plaît. Si vous l’avez déjà lue aussi, sachez que je suis un garçon perdu à la recherche d’un me pour l’ajouter à mon Mada.

Issa Mada Dama
Timbanews.net

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *