mercredi 7 décembre, 2022 | 9:46

Journée Mondiale des Sols:  »Ensemble, préservons notre capital productif ! », Salifou Ouedraogo, Ministre en charge de l’Agriculture

Screenshot_20211206-181726

Ceci est un message du Ministre de l’Agriculture, des Aménagements Hydro-agricoles et de la Mécanisation à l’occasion de la Journée Mondiale des Sols. Lisez plutôt !

 »La Communauté internationale commémore le 05 décembre de chaque année la Journée Mondiale des Sols (JMS). Cette année, la commémoration est placée sous le thème : « Stopper la salinisation des sols, stimuler la productivité des sols».

Suite à une demande formulée par l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’’Agriculture (FAO), l’Assemblée générale des Nations Unies a adopté en sa session de décembre 2013, une résolution proclamant le 5 décembre de chaque année Journée Mondiale des Sols (JMS). La première édition de la Journée Mondiale des Sols fut organisée le 5 décembre 2014 et l’année 2015 a été retenue par la FAO comme « année internationale des sols ».

Au plan national, nous célébrons la Journée mondiale des sols, les 06 et 07 décembre 2021, sous le thème : « Salinisation des sols au Burkina Faso : quel impact sur la sécurité alimentaire et nutritionnelle ?».

Le sol est une composante essentielle du système naturel et un facteur vital pour le bien-être humain. Mais les sols n’ont pas toujours bénéficié de toute l’attention nécessaire à leur protection, si bien qu’ils sont considérablement menacés de nos jours du fait de l’action combinée des facteurs naturels et anthropiques.

La Journée Mondiale des Sols constitue un cadre de réflexions et d’échanges entre les acteurs du domaine des sols, les décideurs politiques et les producteurs sur les questions liées à la gestion durable des sols.

L’un des défis majeurs de l’agriculture au Burkina Faso demeure l’amélioration des capacités productives des sols. Le thème de cette édition de la Journée Mondiale des Sols nous interpelle sur un phénomène redoutable qu’est la salinisation des sols qui prend de l’ampleur dans nos grandes zones de production.

La salinité d’un sol se traduit par la présence d’importantes quantités de sels minéraux dans la solution du sol, induisant des effets nocifs sur la croissance et le développement des végétaux. Elle peut être causée par les activités anthropiques ou par des facteurs naturels. La salinisation des sols est un phénomène de plus en plus croissant dans les périmètres et bas-fonds aménagés, constituant de ce fait une menace pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle, si des mesures ne sont pas prises pour y faire face.

Le Gouvernement et ses partenaires ont adopté la Stratégie nationale de Restauration, Conservation et Récupération des Sols (SNRCRS) dont la vision à l’horizon 2024 est : « Les sols du Burkina Faso retrouvent leurs pleines capacités productives et permettent de pratiquer une agriculture moderne, durable et résiliente ». Dans cette dynamique, les services techniques de l’agriculture et les partenaires au développement mettent un point d’honneur à promouvoir la gestion durable des terres et à mener des actions de Conservation, de défense et de restauration des eaux et des sols (CES/DR) et de fertilisation des terres. Il en est ainsi de la réalisation de cordons pierreux, de zaï, de demi-lunes, de fosses fumières et autres techniques de compostage, etc. Dans le cadre de la lutte contre la salinisation des sols en particulier, des techniques adéquates de gestion de l’eau agricole telles que l’irrigation goutte-à-goutte sont mises à l’échelle.

J’invite l’ensemble des parties prenantes à contribuer efficacement à la gestion durable des terres au Burkina Faso au profit des générations actuelles et futures. Le Bureau National des Sols (BUNASOLS), bras technique du Gouvernement en matière de pédologie, assure le leadership de cette action, conformément à son Plan stratégique de développement 2021-2030.

Je réitère la volonté du Gouvernement à :« Assurer à tout moment, à l’ensemble des populations un accès équitable à une alimentation équilibrée, suffisante et saine afin de contribuer à la réduction de la pauvreté, à la consolidation de la paix sociale et à la réalisation d’un développement durable » telle qu’affirmée dans la Politique nationale de sécurité alimentaire et nutritionnelle. Je reste persuadé du rôle central des sols dans la réalisation de cette vision.

Ensemble, préservons notre capital productif ! »

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

mardi 6 décembre, 2022 à 21:00
lundi 5 décembre, 2022 à 20:02
dimanche 4 décembre, 2022 à 20:25
vendredi 2 décembre, 2022 à 10:15
vendredi 2 décembre, 2022 à 10:00