dimanche 14 août, 2022 | 12:47

Journée internationale des monuments et des sites : le message de la ministre de la Culture, des Arts et du Tourisme

FB_IMG_1618755702081

La célébration de la Journée internationale des monuments et des sites, le 18 avril de chaque année, a été instituée en 1982 par le Conseil international des monuments et des sites (ICOMOS).

Pour cette année 2021, elle est placée sous le thème « Passés complexes, Futurs divers », comme pour questionner les rapports étroits, parfois conflictuels, qui unissent le récit à l’objet patrimonial, quelle que soit la forme qu’il épouse.

En effet, la conservation du patrimoine culturel emporte quelque fois un examen critique du passé, autant que sa pratique exige des dispositions pour l’avenir. L’interprétation du patrimoine peut s’avérer alors un enjeu majeur pour nos sociétés.

Comment donc concilier nos récits différents, nos discours parfois antagonistes et qui se rapportent à un même patrimoine, sans que cela n’affecte l’existence des diverses manifestations culturelles.

Une approche inclusive des rapports individuels et communautaires au patrimoine est donc à adopter pour la création d’un monde plus juste et tolérant, où le patrimoine contribue efficacement à la promotion des droits de l’Homme, sans préjudice de l’appartenance socio-culturelle, du sexe, de la couleur et cela, dans une totale liberté individuelle et collective.

Au Burkina Faso, l’événement sera marqué par la création du Comité national du Conseil international des monuments et des sites, ICOMOS-BF.

C’est un cadre de dialogue qui permettra de tisser des relations entre un large éventail de professionnels, issus des administrations, des institutions patrimoniales et de recherche, des collectivités territoriales.

Il contribuera également à la promotion des échanges d’informations nationales et internationales sur les questions concernant la doctrine, les pratiques juridiques, administratives ou techniques, intéressant la conservation, la restauration, la réhabilitation et la valorisation des monuments, des ensembles et des sites.

J’invite donc l’ensemble des professionnels à se mobiliser autour de la célébration en différé de cette journée qui aura lieu, ce mardi 20 avril 2021. C’est collectivement que nous arriverons à relever le challenge de la conservation de notre patrimoine immobilier qui restera muet, sans une revivification des (res)sources immatérielles qui lui confèrent son existence.

Bonne célébration à toutes et à tous !

Dr. Foniyama Elise ILBOUDO/THIOMBIANO

Timbanews.net

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.