mercredi 17 août, 2022 | 22:18

Devoir de mémoire : Modou Dama dit grand, un rassembleur qui a choisi d’être pauvre en matériel pour être riche en vertus humaines, Chef de Pa de 1981 à 2017

IMG_20210923_193459_667

Ce numéro de #Devoir_de_mémoire concerne un homme exceptionnel. Il est le géniteur de votre Rédacteur en Chef. Modou Dama a passé sa vie au service de son village et de sa commune. Il était le Chef de village et le Conseiller municipal de Pa. Nous ne pourrons pas évoqué toutes les valeurs qu’incarnait cet homme qui a été arraché à l’affectation des siens en 2017. Il y aura certainement des témoignages qui vont vous édifier dans les commentaires.

Né en 1949 à Pa, village situé à une dizaine de kilomètres à l’ouest de Nouna, Modou Dama a acquis très rapidement les habitudes d’un manager. En effet, il a passé son enfance et sa jeunesse très collé à son père qui était le Chef du village. Il était déjà reconnu par les anciens comme un enfant exemplaire aux grandes destinées. Ainsi, au décès de son père, Modou est désigné comme son successeur.

Un Chef irremplaçable !

C’était écrit ! Modou est né pour être Chef. Au décès de son papa en 1978, tout le monde savait que c’est lui qui allait devenir le Chef. Mais la coutume exigeait que l’on fasse des consultations rituelles. << Je me rappelle, le devin a dit ceci : Modou est né pour être le Chef. Mais il a le choix. S’il accepte d’assumer la chefferie, son nom restera des années après son décès. Mais jamais, il ne goûtera à la joie d’être riche financièrement. Il vivra pauvre mais il aura toutes les richesses de l’âme. Modou a choisi sa destinée, c’est-à-dire la chefferie au détriment de la richesse matérielle >>, nous a confié un ancien du village.

Le décès de son papa a trouvé que Modou était à l’aventure à Abidjan en Côte d’Ivoire. Il est rentré pour les funérailles. C’est ainsi que le processus de succession a débuté avec les différents rituels. Le 15 février 1981, Modou a été intronisé Chef de Pa. Une grande fête a été organisée à l’occasion. 36 ans durant, Modou Dama a régné selon les principes de l’équité. Son charisme imposait le respect, son sang froid imposait l’admiration, sa patience imposait la considération, son bon coeur, son hospitalité, sa fidélité, son amour pour l’homme… il est difficile de trouver les mots justes pour qualifier cet homme qui a priorisé la cause commune au détriment de son propre bonheur.

Renommé pour sa grande dignité, Modou Dama était un médiateur à qui l’on obéissait. Il a éteint plusieurs flammes de conflits communautaires. Son nom a traversé les frontières de la Kossi et du Burkina. Ses vertus lui ont valu plusieurs surnoms dont Balé, Douti, Chef, Grand, N’Teri… Il était un grand militant du CDP et il était impliqué dans les prises de décisions dans la Kossi. Le Chef de Canton de Nouna savait compter sur lui. Les politiciens de la province étaient rassurés de l’avoir dans leur camp. Bref, il était un homme écouté, un homme qui avait le sens de la parole donnée.

A Pa, Modou Dama s’est battu pour l’unité et la concorde. Il savait écouter, savait trancher entre les belligérants et savait dire la vérité…
Modou est décédé le 26 juin 2017 à Ouagadougou, laissant derrière lui 14 enfants biologiques, plusieurs enfants d’adoption et plus de nombreux petits-enfants. Son corps est ramené et enterré dans son village natal.

Papa, c’est c’est ma façon de te rendre hommage. Tu as tout fait pour que ton benjamin que je suis soit un homme vertueux. On me dit chaque fois que j’ai le coeur comme toi. Ils ne savent pas que chaque nuit Dieu t’autorise à venir causer avec moi. Mes frères et sœurs, tes amis, la population de Pa et tous ceux qui t’ont connu te regrettent. Moi j’ai fini par devenir Journaliste hein. Tu me disais que c’était un métier noble mais ingrat. C’est vrai. Mais la passion prime sur toute autre chose.

Paix à ton âme !

Issa Mada Dama

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

mardi 16 août, 2022 à 13:39
mardi 16 août, 2022 à 13:39
Santé : La Covid-19 toujours d’actualité
mardi 16 août, 2022 à 13:29
mardi 16 août, 2022 à 11:54