vendredi 19 août, 2022 | 21:06

Coup d’oeil sur l’histoire : Un seul Président sur 10 a terminé son mandat au Burkina

Screenshot_20220125-142322

Le premier président de la Haute-Volta actuel Burkina Faso fut Maurice Yaméogo. Il a été élu le 11 décembre 1959 et réélu le 3 octobre 1965. Juste 3 mois après cette réélection, soit le 3 janvier 1966, Maurice Yaméogo a été chassé du pouvoir suite à un soulèvement populaire. Il a duré 6 ans et 23 jours au pouvoir et n’a pas terminé son mandat.

Maurice Yaméogo

Le général Aboubacar Sangoulé Lamizana hérite du pouvoir. Il organise des élections le 28 mai 1978 qu’il remporte au second tour. Mais le 25 novembre 1980, il est renversé par un coup d’État militaire suite à des grèves de plus de 2 mois. Il a duré 14 ans, 10 mois et 22 jours au pouvoir et n’a pas terminé son mandat.

Sangoulé Lamizana

A la tête des militaires putschistes, le Colonel Saye Zerbo devient le président. Au regard des difficultés à résoudre la situation de crise, il est évincé du pouvoir le 7 novembre 1982. Saye Zerbo a duré 1 an 11 mois 13 jours au pouvoir et a été renversé par un coup d’État.

Saye Zerbo

Le Commandant Jean Baptiste Ouedraogo accède ainsi au pouvoir le 8 novembre 1982. Après 8 mois et 27 jours, soit le 4 août 1983, un coup d’État le renverse.

Jean Baptiste Ouedraogo

Le Capitaine Thomas Sankara accède au pouvoir. Il incarne le patriote et impose des sacrifices pour l’atteinte de l’autosuffisance et de l’indépendance réelle du pays. Il est alors assassiné par un coup d’État le 15 octobre 1987 après 4 ans 2 mois et 11 jours de règne.

Thomas Sankara

Son ancien ami, le Capitaine Blaise Compaoré devient le Président. Il organise 4 fois les élections qu’il remporte. La dernière a eu lieu le 21 novembre 2010 et il l’a remportée avec 80,15 % des suffrages. Mais dès février 2011, Blaiso est confronté à des manifestations. Une insurrection éclate en 2014 pour dire non à une nouvelle candidature de celui-là qui détient le record du Président qui a le plus duré au pouvoir au Burkina ( 27 ans et 16 jours). La pression de la rue oblige l’armée à faire un coup d’État. Blaise Compaoré s’exile alors en Côte d’Ivoire le 31 octobre 2014 sans pouvoir terminer son mandat.

Blaise Compaoré

Le Chef d’État major de l’armée à l’époque, Honoré Nabéré est proclamé successeur. C’est finalement Isaac Zida qui assure les charges de Président du Faso du 1er au 21 novembre 2014 soit 20 jours.

Isaac Zida

Le 21 novembre 2014, Michel Kafando est désigné pour diriger la transition jusqu’au 29 décembre 2015 soit une durée d’un 1 an, 1 mois et 8 jours. Il est le seul Président à terminer son mandat au Burkina Faso. Il a cependant été victime d’un coup d’État avorté de Gilbert Diendéré le 16 septembre 2015.

Michel Kafando

Vainqueur des élections du 29 novembre 2015, Roch Marc Christian Kaboré est installé dans ses fonctions le 29 décembre. Il débute son règne avec une détérioration de la situation sécuritaire du pays. Il est réélu novembre 2020 avec 57,49% des voies. Mais la situation sécuritaire se détériore davantage. Les marches de protestation se multiplient. Le 24 janvier 2022, un coup d’État arrête Roch Kaboré après 6 ans et 26 jours de règne.

Roch Marc Christian Kaboré

Auteur du coup d’État, le Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration ( MPSR) présente le lieutenant colonel Paul Henri Sandaogo Damiba comme le nouvel homme fort du pays.

Paul Henri Sandaogo Damiba

Issa Mada Dama
Timbanews.net

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.