jeudi 1 décembre, 2022 | 0:16

Compagnie de transport en commun : Récit d’un voyage aller-retour avec STAF Dédougou

IMG-20210414-WA0081

La Société de Transport Aorema et Frères (STAF) est l’une des compagnies de transport qui relient le chef-lieu de la région de la Boucle du Mouhoun à la capitale Burkinabè. Dans le cadre d’un voyage aller-retour Dedougou-Ouagadougou, nous avons emprunté le bus climatisé, « l’avion par terre » de la cité de Bankuy.

Le car que nous avons emprunté

Avec ce temps de canicule et avec une dose de température ambiante de  » fournaise », la compagnie nous a gratifié d’un voyage confort avec un accueil chaleureux. Il est 17 h et demie à la gare STAF de Dédougou, le dispositif de départ était de mise, ce lundi 12 avril 2021. Certains clients étaient installés devant un écran pour l’escale avant d’embarquer pour la capitale Burkinabè.

Vite, le Chef de gare, monsieur Ouédraogo Soumaila toujours présent dans son bureau, détecte notre présence. Après les présentations d’usage, le chef de gare se porte volontiers de nous présenter au convoyeur du jour pour une prise en charge de notre délégation composée de trois personnes : << Je te présente ces trois personnes, ce sont des journalistes en partance pour Ouagadougou. Occupez vous d’eux >>, a-t-il lancé en langue mooré.

Ouédraogo Soumaila

Il est 18 h moins le quart, le service en charge de l’appel et de la vérification des tickets de voyage installe les voyageurs dans le car climatisé. Quelle contraste de température !

Il nous a fallu contenir quelques frissons avant de nous acclimater à l’intérieur paradisiaque du car. Quel écart de réalité ! Installé en solo dans notre siège de trois places, l’alerte du départ fut donnée par un vrombissement du moteur et le claxon qui suivit immédiatement.

Des clips vidéos des artistes Burkinabé sur les écrans.

En plus du confort, l’autre pan de ce bonheur-voyage reste la brochette d’artistes musiciens sur les deux écrans dans le bus.Pour ceux qui ne sont pas tombés précocement dans les bras de morphée comme nous, c’était un vrai loisir de regarder nos artistes Burkinabé du moment sur l’écran et surtout les clips vidéos rétro.

Des clients satisfaits

Expert dans son domaine, le conducteur du jour roulait avec une vitesse acceptable et au goût de la cinquantaine de passagers à bord. Zéro plainte pour l’allure qui fait penser à un voyage d’un train du Burkina en première classe. C’était un voyage tout simplement « VIP » jusqu’à notre arrivée dans la capitale aux environs de 23 h et demie.

Un aller VIP et un retour VIP.

Nous avons vécu quasiment la même belle expérience au retour, le mardi 13 avril 2021 à 18 h 00.

Des horaires de STAF

Ponctualité oblige, le car a repris la route de Dédougou à 18 h 00. Nous arrivons à quelques minutes du départ du bus. Pas de bousculade, notre réservation avait été validée par une tierce. Nous revivons doublement l’expérience mielleuse d’un voyage confort en tant de canicule. Ce fut un réel plaisir, ce voyage avec la compagnie de transport Aoerèma et frères qui rend un grand service à la population nonobstant quelques heurts qui font oublier les nombreux bienfaits. Une reconnaissance au premier responsable de cette compagnie qui a marqué l’histoire du transport en commun au Burkina Faso et qui joue toujours sa partition pour le bien-être des passagers.

DDG / Benevenit

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

dimanche 27 novembre, 2022 à 13:45
vendredi 25 novembre, 2022 à 17:39
vendredi 25 novembre, 2022 à 17:26
vendredi 25 novembre, 2022 à 16:14