mercredi 17 août, 2022 | 23:25

Commémoration de la journée mondiale de lutte contre le paludisme

FB_IMG_1619392913684

Le ministère de la Santé, les partenaires techniques et financiers, les acteurs de la société civile, ont organisé le dimanche 25 avril 2021 à Ouagadougou, la journée mondiale de lutte contre le paludisme. La cérémonie de commémoration officielle a été présidée par le vice-président de l’Assemblée nationale, Nestor Bassière, représentant le parrain, Alassane Bala Sakandé président de l’Assemblée nationale . Il avait à ses côtés, le ministre de la Santé, Pr Charlemagne Ouédraogo, l’Ambassadrice des États-Unis, Sandra Clark, le gouverneur du centre, Issa de Sibiri Ouédraogo, le chef de file des partenaires techniques et financiers, Dr Alimata Diarra/Nama et plusieurs autres personnalités.

À l’instar des pays membres de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le Burkina Faso a commémoré le dimanche 25 avril 2021 à Ouagadougou la journée mondiale de lutte contre le paludisme sous le thème « Zéro Palu ! Je m’engage ». Ce thème selon le représentant du parrain, Nestor Bassière interpelle les élus du peuple au regard de sa pertinence. « En dépit des efforts consentis au quotidien contre la maladie, le paludisme demeure un problème crucial de santé publique au Burkina Faso et au-delà, dans notre sous-région » a laissé entendre Nestor Bassière. Pour lui, « Zéro Palu ! Je m’engage ! », nécessite un engagement des plus hautes autorités et des leaders à tous les niveaux particulièrement les communautés et les municipalités pour un accroissement des financements surtout domestiques. Mais aussi requiert un engagement fort des populations à l’utilisation effective des moyens de prévention et de traitement mis à leur disposition, entre autres. Dr Alimata Diarra/Nama représentant de l’OMS, a indiqué que les grands progrès dans la lutte contre le paludisme dans les deux dernières décennies a permis de sauver plus de 7,6 millions de vies et prévenir plus de 1,5 milliard de cas. « Dans le monde, sur les 87 pays touchés par le paludisme, 46 ont signalé moins de 10 000 cas de la maladie en 2019 contre 26 en 2000, 24 pays ont notifié avoir interrompu la transmission du paludisme pendant 3 ans ou plus » a souligné Dr Diarra/Nama, chef de file des partenaires techniques et financiers.


Le ministre de la Santé, Pr Charlemagne Ouédraogo, a noté que cette commémoration coïncide avec la bonne nouvelle qui les satisfait énormément étant donné que le pays s’est inscrit dans l’élimination du paludisme d’ici à 2030. « Les cités en Sciences de la recherche et son unité clinique de Nanoro a publié les résultats sur le vaccin contre le palu qui s’appelle le candidat R21 qui a une bonne efficacité vaccinale et qui donne de l’espoir pour l’élimination du paludisme au Burkina et en Afrique » a-t-il fait savoir. La commémoration a vu les mérites de quelques acteurs récompensés par des médailles avec agrafe santé. Aussi, les meilleurs districts et Centres hospitaliers ont été primés pour leur performance dans la lutte contre le paludisme.
Source: DCPM/Santé

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

mercredi 17 août, 2022 à 23:19
mercredi 17 août, 2022 à 23:10
mercredi 17 août, 2022 à 23:08
mercredi 17 août, 2022 à 23:08
Houndé : l'Assomption célébrée