jeudi 8 décembre, 2022 | 13:13

CEP 2020 dans la Kossi : Des candidats en baisse par rapport à la session de 2019

IMG_20200714_072405_2

Les candidats à l’examen du Certificat d’études primaires (CEP) et de l’Entrée en 6è session de 2020 dans la Kossi à l’image de leurs camarades à travers le Burkina Faso, ont débuté ce 14 juillet 2020 les épreuves de l’examen marquant la fin de leur cursus scolaire au primaire.

Ils sont 5 628 candidats dont 2 824  filles et 2 804 garçonsà la conquête de leur premier diplôme dans la Kossi. Ces candidats sont répartis dans 25 centres d’examen. C’est l’école primaire publique « Secteur 5 »  de Nouna dans la  Circonscription d’éducation de base de Nouna III qui a accueilli le lancement officiel des épreuves. Le Haut-commissaire de la Kossi, Saïba Zoromé, accompagné du Directeur provincial de l’Education Préscolaire, Primaire et Non Formelle (DPEPPNF) de la Kossi, El hadj Issoufou Traoré, ainsi que les autorités sécuritaires, sont venus encourager les candidats.

Saïba Zoromé, Haut-commissaire de la Kossi ouvrant l’enveloppe de la première épreuve avec à sa droite le DPEPPNF Issoufou Traoré et à sa gauche le CCEB Onesime Dakuyo de Nouna III

Le premier responsable de la province a d’abord mis les élèves en état de confiance avant de les exhorter à rester concentrés durant les épreuves. Il les a également invités à respecter les mesures barrières à la COVID-19 notamment le port du cache-nez et le lavage des mains.

El hadj Issoufou Traoré, DPEPPNF/KOSSI

Le DPEPPNF, Issoufou Traoré a dit que toutes les conditions ont été réunies pour assurer la bonne marche de ces examens. Ainsi, il a félicité le personnel enseignant pour les efforts fournis dans l’accompagnement pédagogique des élèves malgré le contexte difficile et aussi pour les sacrifices consentis dans les préparatifs de la session. « Je vous souhaite une bonne concentration et beaucoup de chance. Surtout, n’ayez pas peur », a-t-il adressé aux candidats.

Au niveau des différents centres de compositions de la ville de Nouna, aucun incident ou difficulté particulière ne nous est parvenu en ce qui concerne le déroulement des examens. A l’échelle provinciale, plusieurs élèves n’ont malheureusement pas pu prendre part aux échéances. C’est le cas des 313 élèves de Bourasso. Pour cause, l’insécurité notoire dans cette commune a entrainé la fermeture des écoles à plusieurs reprises suite aux multiples menaces terroristes. Les dossiers de candidature n’auraient donc pas pu être transmis à la commission d’examen. Ce serait également le cas du village de Soin situé à une dizaine de kilomètres à l’est de Nouna. Les communes de Sono et de Kombori n’ont également pas pu présenter de candidats à cette session du CEP. Ces deux communes font aussi face à l’hydre terroriste depuis le début de l’année scolaire. Ce qui a baissé le nombre de candidats de la province par rapport à la session précédente soit un écart en moins de 654 candidats.

Issa Lazare Kolga

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

mercredi 7 décembre, 2022 à 20:59
mardi 6 décembre, 2022 à 21:00
lundi 5 décembre, 2022 à 20:02
dimanche 4 décembre, 2022 à 20:25
vendredi 2 décembre, 2022 à 10:15