vendredi 19 août, 2022 | 21:23

CCP-KOSSI : Les réalisations des ONG et projets et la situation des PDI au cœur des échanges

HC

La province de la Kossi a tenu ce mardi 30 juin 2020 sa session ordinaire de cadre de concertation(CCP). Première du genre au compte de l’année 2020, elle a regroupé les forces vives de la province, les responsables d’ONG, de projets de mouvements associatifs intervenant dans la localité et les hommes de médias de la province. L’ouverture de cette session est intervenue à 9 heures 30 minutes au CELPAC de Nouna.         

L’examen et l’adoption du compte rendu de la dernière session 2019 du CCP, les communications sur la mise en œuvre des activités de l’ONG Help, la stratégie de lutte contre le COVID-19 dans la province, les présentations de l’impact de l’insécurité sur le développement économique et sociale de la province, la situation des PDI de la Kossi, ont été les points à l’ordre du jour.  La crise sanitaire obligeant, l’accès à la salle était conditionné par la prise de température, la désinfection des mains et le port du cache-nez.  A l’entame, le Haut-commissaire Saïba Zoromé a planté le décor à travers des mots de bienvenue et de remerciements à l’endroit des participants. 

Les participants

Il ressort de ce cadre que plusieurs ONG, projets et mouvements associatifs interviennent dans la province et œuvrent  entre autres dans la construction des écoles, le parrainage des enfants, l’établissement des actes de naissance des enfants déplacés internes, la lutte contre la malnutrition, les IST, le COVID-19, la formation des agents de santé, la réhabilitation des forages et la construction des latrines.  Dans la communication portant sur l’ONG Help, il est ressorti que cette ONG est présente dans la Kossi à travers son projet dénommé « Projet de lutte contre la malnutrition aigüe et de secours d’urgence des populations victimes de crises sécuritaires dans les régions de la Boucle du Mouhoun et du Sahel ». Elle intervient dans le domaine de la santé, de la nutrition, de la protection, de l’éducation et de secours d’urgence. Cette présence manifeste du consortium  Help-Tdh depuis octobre 2019 à l’image des autres projets, traduit sa volonté de réduire la malnutrition, la mortalité et la morbidité infantile et aussi à apporter son aide aux victimes des crises sécuritaires. La maladie à corona virus était également au centre des échanges.

Dr Kouka Yelkouni, Médecin chef du District sanitaire de Nouna

Faisant un bref aperçu sur la pandémie au plan mondial et national en général et celui provincial en particulier, Dr Kouka Yelkouni, Médecin chef du District sanitaire de Nouna, a décliné les différentes actions menées dans le cadre de la riposte contre l’épidémie dans la Kossi.  Il a aussi souligné les difficultés de la mise du plan de riposte notamment le manque de formation des différents comités de gestion des épidémies sur la prise en charge et la surveillance du COVID-19, la prévention et contrôle des infections , la communication en situation de crise, la fonctionnalité des postes EIR, EMU et des postes screening sur les 4 axes routiers et surtout l’aménagement d’un centre d’isolement et de traitement adapté. La question  sécuritaire faisait également partie de l’ordre du jour.

Elvis Bambio, Directeur provincial en charge de la Femme

Ce phénomène qui frappe plus que la pandémie de covid-19 a fait à  la date du 07 Juin 2020 au Burkina Faso 921 471 PDI soit une hausse de 8,62% par rapport à la situation du 22/04/2020 qui était de 848 329 portant ainsi à 215 le nombre total de communes d’accueil. Parmi ces communes d’accueil de PDI la région de la Boucle du Mouhoun se place en cinquième position avec un total de 32 036 PDI. Pour ce qui est du cas de la Kossi, Elvis Bambio, Directeur provincial de la Femme, de la solidarité nationale, de la famille et de l’action humanitaire dans son intervention, a fait ressortir que l’ensemble des communes de la province enregistrent des PDI. On retiendra que la Kossi enregistre 14 684 PDI soient 2 881adultes masculins, 3341 adultes féminins  et 8462 enfants  dont 2550 ont moins de 5ans et 5912 plus de 5 ans. L’assistance à  ces personnes est rendue possible grâce à l’Etat, aux partenaires et aux personnes de bonne volonté. Malgré  cette solidarité  humaine,  « la gestion de l’information, l’accès humanitaire et la réponse rapide, la reforme organisationnelle et rôles des structures dans la réponse humanitaire, la coordination gouvernement-partenaires, demeurent des défis à relever » a soutenu M.Bambio. Il a aussi dévoilé les perspectives de sa structure qui sont l’enregistrement de toutes les personnes déplacées, l’aperçu des besoins humanitaires 2021, le renforcement des capacités, le respect des principes humanitaires, la coordination civilo-militaire et le financement.        

Guigimdé Yacouba, Chef de base de l’ONG Help de la région de la Boucle du Mouhoun

« L’ONG Help est dans la zone pour accompagner le gouvernement burkinabé dans le soutien des populations déplacées. Et quand le haut-commissaire m’a approché pour l’accompagner dans la réalisation du CCP, c’est avec beaucoup d’intérêt que j’ai accueilli et transmis ce plaidoyer à la direction de l’ONG Help à Ouagadougou » a déclaré Guigimdé Yacouba, Chef de base de l’ONG Help dans la région de la Boucle du Mouhoun. Il s’est dit également satisfait de la réalisation de ce CCP qui a été un cadre d’échanges entre les forces vives et les autorités de la province au cours duquel les ONG, projets  et mouvements associatifs ont exposé sur leurs réalisations. Il a par ailleurs invité les ONG à s’unir à l’image du consortium Help-Tdh  dans la nécessite de couvrir les besoins des populations qui ne sont d’ailleurs pas les moindres.

Saïba Zoromé, Haut-commissaire de la Kossi

Saïba Zoromé qui a présidé ce cadre de rencontre s’est également réjouit de la tenue du CCP. Pour lui, ce cadre codifié par les textes permet d’échanger avec les partenaires et les acteurs du développement sur les actions menées et les difficultés rencontrées. Tout en rassurant la population et les partenaires des avancées faites dans le cadre de la lutte contre l’insécurité, le Haut-commissaire a invité l’ensemble des forces vives de la zone à travailler main dans la main pour construire la Kossi.

Issa Lazare Kolga et Aristide Sow (Stagiaire)

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.