mercredi 30 novembre, 2022 | 23:00

Ça inspire : Hamidou Toé alias Dou : <>

IMG-20210510-WA0016

Instituteur de formation, Hamidou Toé est un leader communautaire qui inspire beaucoup de jeunes. L’homme que tout Nouna appelle affectueusement #Dou est un modèle de réussite qui a accepté partager avec nous son parcours que nous voici.

Né le 7 juillet 1971 à Djibasso où il a fait ses études primaires, Hamidou Toé est arrivé à Nouna en 1986 pour poursuivre ses études au Collège Charles Lwanga (CCL) de Nouna. Après l’obtention du BEPC, il rejoint Bobo Dioulasso pour le cursus secondaire au lycée de Hamedalaye. En Première D, il quitte les bancs pour effectuer le SND en tant qu’instituteur stagiaire à l’école primaire de Colma.

A la fin du SND, Hamidou est admis au concours des Instituteurs adjoints. Il prend service en ouvrant l’école de Digani à l’ouest de Nouna. Il servira ensuite à Bomborokuy, à Tièmè dans la commune de Djibasso, à Soin, à l’école secteur 6 de Nouna puis à l’école centre A de Nouna. En 2004, il ouvre l’école secteur 1 de Nouna avant de rejoindre l’inspection Nouna 3 en 2005 comme responsable à l’éducation non formelle. Il est affecté par la suite à la direction provinciale pour occuper le même poste. De nos jours, il est agent au service de l’éducation non formelle à la direction provinciale de l’éducation préscolaire, primaire et non formelle de la Kossi.

L’homme aux multiples initiatives

« Tout a commencé lors de mon séjour à Bobo. En effet, je vivais avec mon grand-père qui était l’un des plus grands commerçants au grand marché. Je partais au cours du soir et passais le reste du temps à l’aider à gérer ses affaires et cela m’a été très bénéfique car j’ai appris à prendre des initiatives », nous apprend Hamidou Toé. Ainsi, lorsqu’il a été affecté à Nouna, il aide un ami à ouvrir un atelier de vulcanisation en 2003 au niveau de la station Total. L’idée est de permettre à ce dernier de gagner sa vie. L’un de ses petits frères s’est aussi formé dans cet atelier et gère aujourd’hui son propre atelier au village. Avec l’avènement des télécentres, il appuie son épouse à en ouvrir juste à côté de l’atelier de vulcanisation. Avec le soutien de l’époux, l’épouse ouvre un kiosque-restaurant dans les parages où de nombreux jeunes garçons comme filles gagnaient leur pain quotidien.

En 2016, la mairie de Nouna lance un appel d’offre pour la gestion d’un centre multimédia situé sur la route de Soin. Hamidou accompagne une fois de plus son épouse à soumissionner. Celle-ci est retenue. Le centre est rebaptisé plus tard « La Solution » et abrite un restaurant bar et une salle de conférence. Pour la petite histoire, Madame Toé a cédé la gestion du bar à un gérant qui a su faire preuve d’une grande compétence. Elle ne s’occupe désormais que de la restauration et des salles de conférence.

Le Lycée privé la Clé du monde

« Pour contribuer à faire face à l’insuffisance d’établissement secondaire à Nouna et aussi pour m’assurer une retraite honorable, j’ai fondé le Lycée la Clé du monde en 2017 », nous explique Hamidou. L’établissement dispense de l’enseignement général et technique. Il s’agit précisément de la classe de 3e à la Terminale pour l’enseignement général et pour celui technique, c’est du BEP 1 au Bac en génie civil construction et en électrotechnique.

Hamidou est un grand leader communautaire. Ses débuts dans les mouvements associatifs remontent à 2006 quand il a créé l’association Promo alpha dont le domaine d’intervention est la lutte contre la pauvreté et l’analphabétisme. Il travaille par la suite à regrouper en 2012 plus de quarante associations et groupements de la Kossi. Dénommée coalition des associations de soutien aux groupes vulnérables, cette structure dont il est le Coordonnateur, travaille à lutter contre l’analphabétisme, la pauvreté, les maladies, le trafic d’enfants et autres maux qui minent la société.

Hamidou Toé a dirigé la section provinciale du Syndicat national des travailleurs de l’Education de base (SYNATEB) de 2003 à 2012 avant d’être
le Président du Conseil provincial des Organisations de la société civile (OSC) de la Kossi. En 2018, il devient le Coordonnateur régional du Mouvement pour la culture, la paix et l’amour de la patrie (MPAP) de la Boucle du Mouhoun. Il est également le relai provincial du Cadre de concertation des associations et ONG actives en éducation de base au Burkina faso. En 2020, il devient aussi le Président de la plateforme SAP (Responsabilité sociale active) qui fait la promotion de la cohésion sociale.

A la jeunesse, Hamidou Toé conseille d’oser et d’y croire. « Il ne faut jamais céder au découragement car les obstacles ne manqueront pas. Le secret de la réussite c’est avoir de la vision et être concentré sur son objectif. Je constate que les jeunes sont trop pressés et abandonnent vite alors que si l’on est patient, on vient à bout des obstacles », confie-t-il. Hamidou ambitionne maintenant d’investir dans l’agriculture et l’élevage.

Issa Mada Dama

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

dimanche 27 novembre, 2022 à 13:45
vendredi 25 novembre, 2022 à 17:39
vendredi 25 novembre, 2022 à 17:26
vendredi 25 novembre, 2022 à 16:14