vendredi 23 février, 2024 | 23:52

Amélioration de la santé des adolescents : Une étude fructueuse menée par le Centre de recherche en santé de Nouna

IMG_20230130_125427_113

Le projet de recherche est intitulé « Intensification des interventions à fort impact en matière de supplémentation en micronutriments pour améliorer la nutrition et la santé des adolescents en Tanzanie et au Burkina Faso (SAMIA) ». Il est mis en œuvre par le Centre de recherche en santé de Nouna ( CRSN) en partenariat avec l’Université de Harvard aux Etats Unis d’Amérique. Dans notre pays, il a concerné 42 établissements scolaires de la région du Centre-Ouest durant deux ans, soit de 2020 à 2022. La restitution des résultats a eu lieu ce 30 janvier 2023 à Koudougou. La séance a réuni les chercheurs, des acteurs de la santé et de l’éducation puis les partenaires.

Des participants

L’OMS a fait cas de plus d’un million de décès d’adolescents en 2016. Plusieurs raisons expliquent cette situation. L’on peut citer les taux élevés de carences nutritionnelles et d’anémie qui impactent aussi négativement le développement normal de ces derniers. D’après le Docteur Ourohiré Millogo, investigateur principal de l’étude, la santé de cette tranche d’âge de la population qui est estimée à 23% n’est pas au même niveau de priorité que chez les enfants de moins de 05 ans ou les femmes en âge de reproduire.

Docteur Ourohiré Millogo

L’objectif de l’étude était donc de concevoir et mettre en œuvre un programme scolaire évolutif de supplémentation en micronutriments et d’éducation pour les garçons et les filles ( 10 à 17 ans)inscrits dans l’enseignement secondaire, avec un apport hebdomadaire en fer et en acide folique et des suppléments quotidiens de micronutriments multiples en vue de favoriser leur épanouissement sanitaire et leur performance scolaire. Ainsi, après plusieurs enquêtes, deux micronutriments ont été utilisés.

Des participants

De la présentation des résultats faite par le Docteur Ourohiré Millogo, l’on retient une satisfaction globale. La phase suivante consistera à choisir le plus efficace des deux micronutriments pour procéder à l’administration en milieu scolaire jusqu’en 2026. Une autre phase prend en compte les adolescents en milieu communautaire ainsi que d’autres aspects.

Des participants

Les résultats ont surtout été l’objet d’échanges entre les participants. Il s’est agi pour eux de poser des questions d’éclaircissement sur certains points et aussi de faire des apports pour améliorer le programme. L’occasion faisant le larron, les participants ont également bénéficié d’un renforcement de capacités sur les notions de nutrition.

Des participants

Représentant le Directeur général de l’Institut national de santé publique ( INSP), le Docteur Nicolas Ouédraogo a félicité les investigateurs de l’étude pour la noble initiative.

Docteur Nicolas Ouédraogo

Quant au Directeur provincial de l’Enseignement post-primaire et secondaire du Boulkiemdé, Zoumana Kassamba, il a fait observer une minute de silence en la mémoire des victimes de l’insécurité avant de se réjouir de l’intérêt de la CRSN accordé à la santé et la réussite des élèves.

Zoumana Kassamba

Il a spécifiquement félicité le Docteur Ali Sié, Directeur du CRSN et surtout rassuré de sa disponibilité à accompagner pleinement la suite de la mise en œuvre du programme.

Photo de famille des participants

Issa Mada Dama
Timbanews.net

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

vendredi 23 février, 2024 à 21:20
vendredi 23 février, 2024 à 21:09
vendredi 23 février, 2024 à 20:52
vendredi 23 février, 2024 à 20:45
vendredi 23 février, 2024 à 20:45
Nouna : Un Instituteur porté disparu
vendredi 23 février, 2024 à 20:37
vendredi 23 février, 2024 à 20:37
Les Délires de Mada : Entretien avec plus fou que moi !