jeudi 1 décembre, 2022 | 0:50

Safe school : Les enseignants et leurs partenaires formés à Bomborokuy

IMG-20200710-WA0048

Du 06 au 09 juillet  2020, s’est tenue une formation sur la protection des établissements scolaires en temps d’insécurité dans la Circonscription d’éducation de base (CEB) de Bomborokuy. Plus d’une centaine de personnes dont des enseignants du primaire et du post-primaire, des Directeurs des CEG et des lycées ainsi que les représentants des Associations des parents d’élèves (APE), des Associations des mères éducatrices (AME), des Comités de gestion (COGES) et des agents de la santé ont pris part à cette activité.

A propos de l’approche de sécurisation des écoles appelée Safe school, les bénéficiaires ont eu droit à l’élaboration des plans de préparation et de riposte aux situations d’insécurité qui pourraient subvenir à l’école d’après Aimé Urbain Bamouni, point focal en service à la Direction provinciale de l’éducation primaire et Non formelle de la province de la Kossi. Aussi, il a été question d’examiner des solutions palliatives face à ces situations. Selon ce dernier, « la question d’activités de prise en charge psychosociale qui n’est rien d’autre que la résilience des enseignants en remontant le moral des enfants, des parents d’élèves, des collègues enseignants dans le contexte d’insécurité que nous traversons dans cette zone ». Il n’a pas manqué  de souligner la question de l’éducation à la paix qui nécessite l’implication de tous, une façon de ramener chacun à comprendre qu’il est acteur principal de cette idéologie. Ce qui favorisera, selon lui, un changement positif qui rendra possible le vivre ensemble.

Aimé Urbain Bamouni avec des participants

Cette séance de formation a aussi abordé un second thème à savoir la situation de coronavirus dans notre pays. Ce point a permis aux participants d’apprendre à monter un plan pour faire face à cette pandémie tout en respectant les mesures barrières.

Amadou Konaté, Directeur de l’école A de Bomborokuy

Les participants ont vivement apprécié l’initiative. Selon leur porte-parole Konaté Amadou, Directeur de l’école « A » de Bomborokuy, elle a permis d’acquérir des connaissances sur l’identification et la prise en charge des situations de détresse ainsi que les techniques d’approche. Il a ajouté que tous les participants doivent partager ces acquis avec ceux qui n’ont pas pu prendre part à la formation afin que ceux-ci puissent aussi les mettre en pratique. Bêta Tamini, Conseiller pédagogique itinérant représentant l’encadrement pédagogique de la CEB, quant à lui, a résumé cette formation en quatre points essentiels. Il s’agit de la philosophie de l’approche Safe school, les forces et les vulnérabilités, l’éducation pour la paix et la maladie de la COVID-19. Selon lui,  pour mettre en pratique les acquis de ladite formation, l’encadrement pédagogique dans son rôle de suivi, mettra tout en œuvre pour que les acteurs qui n’ont pas reçu la formation soient au même niveau d’information. « Pour le second thème à savoir la COVID-19, tous les enseignants doivent veiller à ce que les mesures barrières soient respectées d’un commun accord avec les APE, les AME, les COGES et tous les acteurs sociaux de l’éducation », a-t-il poursuivi.

Le formateur Karim Sawadogo

A la clôture de la formation, Aimé Urbain Bamouni a lancé un appel à la résilience de chaque participant afin d’être en paix avec lui-même et avec son environnement. Aux enseignants, il a laissé entendre ceci : « Je vous demande de prendre à bras le corps cette approche afin de vivre en paix dans la société actuelle affectée par le problème de sécurité et de santé ». Amadou Konaté, directeur de l’école A de Bomborokuy, lui, a adressé des remerciements aux au point focal Aimé Urbain Bamouni, au formateur Karim Sawadogo, au consieller Bêta Tamini ainsi qu’à tous ceux qui n’ont ménagé aucun  effort pour la réussite de cette formation.

Ali Yao (Correspondant)

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

dimanche 27 novembre, 2022 à 13:45
vendredi 25 novembre, 2022 à 17:39
vendredi 25 novembre, 2022 à 17:26
vendredi 25 novembre, 2022 à 16:14