vendredi 12 août, 2022 | 14:34

PARSIN : Le billet de dix mille est le logo du parti

Le Général Aimé Kouénou

 Le Parti de la sincérité (PARSIN), comme son nom l’indique, préconise la sincérité dans tous les aspects de la vie sociale et politique. Sans langue de bois et dans un style comique dont lui seul a le secret, son responsable, Aimé Koénou nous explique le fonctionnement du parti. Lisez plutôt.

Le PARSIN est un mouvement humoristique créé en 2019 par Aimé Koénou, un natif de Nouna. L’objectif majeur de l’organisation est de contribuer au développement culturel du pays à travers la tenue de spectacles d’humour et des séances de formation en art oratoire  au profit des élèves et étudiants. « Nous voulons aider les jeunes dans la réalisation de leur ambition artistique », précise le responsable du mouvement. Dans un style d’expression propre à lui et qui plonge l’interlocuteur dans un fou-rire, Aimé Koénou nous confie : « Je suis le président-fondateur et aussi trésorier du PARSIN. Le parti fonctionne à base des cotisations des militants. Dans la sphère politique du pays, nous sommes de l’opposition mouvante. Le logo du parti est le billet de 10 000 francs et nos règles sont claires : le militant qui cotise beaucoup a droit à un grand poste. Lorsque nous serons élus, nous allons manger d’abord, car le développement global découle de celui individuel.  Notre priorité est le fauteuil de Kosyam. Pour convaincre les votants à choisir le PARSIN, nous leur promettons «  le mangement«  dans la sincérité ». Il reconnait que son poste de trésorier est vivement convoité par certains cotisants du parti, alors prévient-il ces derniers : « Ce sont des tentatives de déstabilisation du parti. Mais, Je ne cèderai point ».

Le Général Koénou en compagnie de Michel Gohou au Parlement du rire à Abidjan

En ce qui concerne son parcours, l’humoriste a participé à plusieurs spectacles au niveau national et international. Il a forcé l’admiration de nombreux des burkinabè lorsqu’il a pris part au parlement du rire en mai 2019 à Abidjan. La même année, il a aussi séduit le public malien lors d’une prestation réussie à Bamako. « Ma carrière d’humoriste a été suscitée par Toastmaster, une école d’arts oratoires de notre pays. J’ai commencé mes prestations le 1er mars 2019 avec une participation au FESPACO ».

Le Général Koénou sur scène

Depuis, le Général Koénou, c’est ainsi qu’il se fait appeler, partage la bonne humeur de scène en scène. C’est ainsi qu’il a organisé plusieurs sorties dans plusieurs villes du pays, notamment à Ouagadougou, Dori et Nouna. Aimé Koénou rêve d’un Burkina de paix et de prospérité où le rire sera la chose la mieux partagée. Il véhicule d’ailleurs ce message dans une émission sur la chaîne de télévision LCA.

Issa Mada Dama

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.