vendredi 12 août, 2022 | 15:39

Nouna : Du sang neuf au Tribunal de grande instance

IMG_20210407_100046_191

Six nouveaux Magistrats ont été installés dans leurs fonctions au Tribunal de grande instance ( TGI ) de Nouna. L’audience solennelle organisée à cet effet, s’est tenue le 7 avril 2021.

Les six impétrants

Ayant prêté serment le 02 avril dernier devant la Cour d’appel de Bobo Dioulasso, six nouveaux Magistrats ont pris fonction ce 7 avril au TGI de Nouna. Il s’agit de :

Hamado Souli : Juge au siège, cumulativement Juge au Tribunal administratif.

Abou Nigna : Substitut du Procureur du Faso, cumulativement Commissaire du gouvernement adjoint du Tribunal administratif.

Tahirou Zan : Substitut du Procureur du Faso.

Mouhamadi Sourgou : Juge au siège, cumulativement Juge des enfants.

Tarsida Ismaël Komi : Juge au siège.

Enoc Marie Marcelin Ouedraogo : Juge d’instruction.

La cérémonie a été marquée par la lecture des textes conformément à la procédure d’installation par le Greffier Nomwendé Jean Bertrand Mourfou.

Les impétrants ont alors été présentés à l’assistance composée des autorités administratives, religieuses, coutumières, militaires et paramilitaires, des parents, des proches et des hommes de médias.

<< Que vous soyez au restaurant, au marché, au champ, en circulation, à quelque événement social, vous devez vous rappeler que vous êtes Magistrats. Vous êtes le rempart contre la force illégitime, la violence illégale, l’injustice, le désordre, la corruption, l’immoralité. Vous devez assumer votre sacerdoce avec pour repère le code de déontologie du Magistrat >>, tels sont quelques passages des recommandations adressées aux nouveaux Magistrats par Fissouonté Hien, Procureur du Faso près le TGI de Nouna. Pour les inviter à s’éloigner de toutes compromissions embarrassantes, ce dernier a cité Francisco de Quevedo en ces termes : << Les délinquants font moins de mal qu’un mauvais juge >>.

Fissouonté Hien

Il leur a rassuré de sa disponibilité ainsi que celle de tout le personnel de l’institution à partager mutuellement les expériences et les recettes autant que faire se peut. Après avoir évoqué le parcours de chacun des six Magistrats, le Procureur a demandé aux participants de les considérerer comme des membres de leur famille avant de requérir du Président du TGI de procéder à leur installation.

Accédant à la requête du Procureur, le Président du TGI-Nouna, Patrice Zoundi a alors prononcé l’installation des Magistrats. Lui aussi leur a garanti l’accompagnement de toute l’équipe du tribunal pour la réussite de leurs missions respectives.

Patrice Zoundi

Une délégation des Dozos de la Kossi dirigée par Siaka Karambiri, a participé à la cérémonie à travers des prestations de danse.

Des Dozos en prestation

Issa Mada Dama

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Email

Une réponse

  1. Comment créer la confiance entre le justiciable et la loi, c’est à cela que les nouveaux doivent s’atteler.Effectivement, c’est le mauvais juge qui est à la base de la crise de confiance entre l’institution et le citoyen.Vos premiers actes (impétrants) seront déterminants pour le reste de votre séjour à Nouna.Bonne mission à vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.