mardi 16 août, 2022 | 19:37

Kossi / Djibasso : Le DR en charge de l’agriculture de la Boucle du Mouhoun encourage les producteurs du bas-fonds rizicole de Tiénékuy.

Une vue partielle du bas-fonds rizicole

Le Directeur régional de l’Agriculture, des Aménagements hydro-agricoles et de la Mécanisation de la Boucle du Mouhoun (DRAAHM/BMH), Dometierké John Herman Hien a effectué une visite de suivi de la campagne agricole 2021-2022 dans la Kossi. C’était le vendredi 24 septembre 2021 au niveau du bas-fonds rizicole de Tiénékuy dans la commune de Djibasso, à 78 kilomètres de Nouna, chef-lieu de la province de la Kossi.

Le bas-fonds rizicole aménagé du village de Tiénékuy est fortement menacé par une poche de sécheresse. Avec une superficie de 50 hectares, il est exploité par une coopérative de 195 membres dont 145 hommes et 50 femmes.

Du riz au stade de maturité

Accompagné du Directeur provincial et des techniciens en charge de l’Agriculture de la Kossi, c’est à 13 heures 7 minutes que le Directeur régional de l’Agriculture, des Aménagements hydro-agricoles et de la mécanisation est arrivé sur le site. Avant de s’entretenir avec les producteurs, le Directeur régional Hien et sa délégation ont fait le tour de quelques parcelles pour constater de visu l’exploitation du bas-fonds du riz. Si le riz de bon nombre de parcelles est au stade de maturité et présente une bonne physionomie, l’impact du manque d’eau dû à la poche de sécheresse dans la localité laisse percevoir dans des parcelles du riz complètement asséché. En effet, cela fait plus de 2 semaines qu’il n’a pas plu dans la commune de Djibasso.

C’est dans le cadre du suivi de la mise en œuvre de l’initiative présidentielle << Produire un million de tonnes de riz >> que s’est effectuée cette visite.

Au cours des échanges, Antoine Kienou, représentant des producteurs du bas-fonds rizicole de Tiénékuy s’est réjoui de la visite des autorités en charge de l’Agriculture de la région. Il n’a pas manqué de porter à la connaissance des hôtes du jour la principale difficulté dont les producteurs de nos jours font face à savoir la poche de sécheresse qui impacte très négativement le développement du riz dans certaines parcelles.

Le bas-fonds rizicole de Tiénékuy a été emblavé par le programme de coopération agricole Burkina Faso – République de Chine avec la variété TS2 dont le cycle est de 120 jours.

Pour Bazani Serge Dembélé, Directeur provincial de l’Agriculture, des Aménagements hydro-agricoles et de la Mécanisation de la Kossi (DPAAHM/KOSSI), << les suivis supervisions sont généralement intensifiés dans ces bas-fonds et c’est dans ce cadre que la mission est venue s’imprégner du deroulement des activités sur le terrain et encourager les braves producteurs >>.

<< Pour une première expérience, nous pouvons dire que ce que nous avons observé est satisfaisant du point de vu respect des bonnes pratiques agricoles. Mais la difficulté majeure constatée est que les pluies se sont rarefiées ces derniers temps>> , a confié monsieur Dembélé qui a par ailleurs précisé que pour la commune de Djibasso, il a été observé une poche de secheresse de 15 jours rendant perceptible le stress hydrique sur les parcelles en hauteur. Cependant, le DPAAHM/KOSSI garde l’espoir que l’essentiel sera récupéré.

C’est avec oreille attentive que le DRAAHM/BMH a écouté les préoccupations des exploitants. En dépit de la poche de sécheresse, le DR Hien s’est dit satisfait de leur travail. << Nous avons constaté que les producteurs ont effectivement emblavé les 50 ha, les cultures ont également été entrevues >>, a-t-il dit. Il a surtout encouragé et rassuré les producteurs de l’accompagnement de son département à l’atteinte de la production des 200 tonnes de riz attendues à Tiénékuy. En réponse à la poche de sécheresse, Dometierké John Herman Hien a instruit la direction provinciale de l’Agriculture de la Kossi à mettre à la disposition des producteurs l’unité mobile d’irrigation de complément qui est une grosse motopompe embarquée sur un tricycle pour poursuivre l’irrigation d’appoint afin de couvrir la majorité des parcelles menacées et ce, grâce à la présence d’un marigot contigu au site.

Les échanges également ont porté sur les prochaines activités de récoltes et de sorte à assurer une bonne qualité de riz de la coopérative.

Au-delà du bas-fonds rizicole de Tiénékuy, l’initiative présidentielle << Produire un million de tonnes de riz>> a été très bien conduite cette année. En témoigne l’augmentation des superficies de riz, d’après le DRAAHM/BMH. En effet, dans la région de la Boucle du Mouhoun, ce sont plus de 38 000 hectares que les producteurs ont pu mettre en place. Toute chose rendue possible selon le DRAAHM/BMN grâce à l’accompagnement de l’Etat et de ses partenaires en termes d’appui en semences, en engrais et en labour. On note que 3 500 tonnes d’engrais, 750 tonnes de semences certifiées ont été servies avec 3 000 hectares de labour accompagnés de la bonne volonté des producteurs. Ainsi, il est attendu de la région de la Boucle du Mouhoun 144 300 tonnes de riz.

Issa Lazare Kolga

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

mardi 16 août, 2022 à 13:39
mardi 16 août, 2022 à 13:39
Santé : La Covid-19 toujours d’actualité
mardi 16 août, 2022 à 13:29
mardi 16 août, 2022 à 11:54