mercredi 7 décembre, 2022 | 6:41

Diaspora : Fanta Yanna travaille en Allemagne pour construire Dedougou

IMG-20210902-WA0041

A travers la fondation Kinderhaus, Fanta Yanna née Coulibaly illustre parfaitement ce qu’on appelle le transfert de ressources. Brillante élève au Burkina et travailleuse qualifiée en Allemagne, elle a su tisser des relations pour investir à Dedougou. De l’éducation à la promotion de l’entrepreneuriat féminin en passant par le soutien aux personnes vulnérables, elle est en train de réaliser au centuple ce qu’elle a reçu de son pays. Ce 2 septembre 2021 était la journée portes ouvertes de sa fondation. Nous étions de la partie pour faire la lumière sur cette dame qui fait des merveilles mais qui a décidé de restée sous l’ombre jusqu’à ce que nous la découvrons.

Fanta Yanna / Coulibaly est née en 1981 à Dedougou. Elle a effectué ses études primaires et post-primaires dans cette ville. Faisant partie des meilleurs lauréats au BEPC, elle obtient une bourse pour aller poursuivre au Lycée technique de Ouagadougou ( LTO ). Elle y décroche le Bac en 2003. Au regard de ses performances, elle s’envole pour l’Allemagne pour continuer ses études grâce au soutien d’un de ses frères.

Fanta Yanna Coulibaly

Beauté et intelligence en concurrence, Fanta obtient son diplôme d’ingénieur électro-technique en 2008. Elle décroche aussitôt un emploi et s’installe à Nuremberg. Elle est mariée à un burkinabè et le couple a 3 enfants.

Les réalisations au bercail

Fanta Yanna ne s’est pas contentée de réussir sa vie. Depuis qu’elle a commencé à travailler, elle s’est engagée à être utile à son pays. << Avec mon époux, on a commencé à mettre en place des projets pour le développement de notre patrie >>. C’est ainsi que la fondation Kinderhaus ( Maison des enfants) qui compte 13 membres et dont elle est la Présidente, a vu le jour en 2018. Et depuis, les réalisations ont commencé.

La fondation a contribué à la création d’une association à Dedougou en 2018 et qui est dénommée << Association des femmes du Creuset d’éveil >> dont le siège est situé au secteur 2 de cette ville. Celle-ci intervient dans la transformation des produits locaux. Sa responsable, Mama Coulibaly explique : << Nous produisons de l’atiéké à base de manioc que nous cultivons, nous produisons du beurre de karité, du savon, des jus de tamarin et de bissap, de la farine de maïs, de manioc, de petit mil, du couscous, du soumbala, des confitures de mangue etc >>. 12 femmes en sont membres et des femmes déplacées y travaillent sous contrat.

Mama Coulibaly

Pour permettre aux de l’association de travailler efficacement, Kinderhaus a créé une école maternelle qui accueille aussi leurs enfants mais aussi ceux de tous les habitants du quartier.

La maternelle

Ce 2 septembre 2018, la fondation Kinderhaus a procédé à l’ouverture d’un établissement primaire dénommée << École primaire privée Creuset d’éveil de Dédougou >>.

L’école primaire

<< C’est après la sortie de la première promotion de la garderie que nous avons senti le besoin d’une école primaire dans le secteur >>, explique Fanta Yanna. L’école compte 6 classes équipées en énergie solaire. Toutes les 6 classes recevront à la rentrée prochaine des élèves dont 75 enfants déplacés internes.

L’un des bâtiments

A l’occasion de la cérémonie, de nombreuses personnalités de la Boucle du Mouhoun ont salué les grands efforts de Fanta et ses partenaires. Le Directeur régional de la Jeunesse, le Directeur régional de l’Environnement, les représentants du Maire de Dédougou, du Chef du Canton, du Directeur régional de l’Education préscolaire, primaire et non formelle, du Parrain Ismaël Ouattara et la marraine Awa Ouedraogo née Konaté ont tous félicité cette dame aux nobles initiatives.

Des officiels de la cérémonie

A l’issue de la cérémonie, des fournitures scolaires et des tenues ont été offertes à une cinquantaine élèves de différents niveaux.

Photo de famille

Ce fut également l’occasion pour Fanta Yanna de rendre hommage à sa tendre mère qui était de la partie.

La mère de Fanta
Des participants
Des officiels
Des participants

Venu d’Allemagne, Monsieur Ernst s’est également réjoui de ce sa partenaire d’affaire réalise chez elle.

Monsieur Ernst

Un groupement de de femmes que Fanta a mis en place, a été présenté. Ce groupement intervient dans la transformation des sachets plastiques en plusieurs outils.

Des femmes transformant les sachets plastiques
La tisserande du groupement

La fondation Kinderhaus a également réalisé à Mansila, un quartier de Dédougou, une ferme agro-pastorale pour les femmes. Elle est équipée d’un système d’irrigation solaire et s’étend sur 5 ha. Les bénéficiaires y pratiquent également la pisciculture.

Comme projets, Fanta Yanna planifie la construction d’un lycée technique dans les domaines de l’élevage, l’agriculture et la transformation de produits pour 2022. Elle projette aussi de mettre en place un centre de culture de contre-saison. Elle a d’ailleurs déjà fait former des jeunes à Ouagadougou pour cela. << Nous savons que l’économie du Burkina est basée sur l’agriculture et l’élevage. Il est donc important de former les jeunes pour leur permettre d’entreprendre dans ces domaines >>, a-t-elle dit

Issa Mada Dama

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Email

Une réponse

  1. Félicitations et beaucoup de courage pour la suite.j’aime voir les femmes qui se battent pour réaliser leur rêve.j’ailerait emboîter vos pas

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

mardi 6 décembre, 2022 à 21:00
lundi 5 décembre, 2022 à 20:02
dimanche 4 décembre, 2022 à 20:25
vendredi 2 décembre, 2022 à 10:15
vendredi 2 décembre, 2022 à 10:00