mercredi 7 décembre, 2022 | 11:23

Centre Badenya de Nouna : Sortie de la 3e promotion des élèves fermiers

IMG_20210506_115146_870

Depuis 2013, le Centre Badenya Monseigneur Jean Lesourd de Nouna forme des jeunes déscolarisés en entrepreneuriat agro-sylvo-pastoral. L’initiative est portée par le Programme de développement intégré (PDI) de l’OCADES Caritas Nouna en partenariat avec Chrétiens pour le Sahel. La cérémonie de sortie de la 3e promotion a eu lieu le 6 mai 2021.

La promotion compte 10 jeunes venus des villages d’intervention du PDI de l’OCADES Nouna. D’après l’abbé Anani Dakyo, Directeur du Centre Badenya de Nouna ( CBN ), leur formation qui a été basée sur la pratique, a débuté le 26 juillet 2019. Elle a en effet porté sur l’installation d’une exploitation agricole, la production céréalière et oléagineuse, la production de légumes, la production et la santé animale, le montage et la gestion de ferme agricole, le marketing, l’élevage, la gestion des pesticides, la fabrication d’engrais liquide et la production agricole hors sol.

Des participants à la cérémonie

<< L’objectif principal de cette formation est de contribuer à la sécurité alimentaire, lutter contre l’exode rural, le banditisme et réduire la pauvreté en donnant les capacités nécessaires aux jeunes pour s’auto-employer par l’entrepreneuriat agricole dans leur propre village >>, a expliqué le Directeur du CBN. Selon lui, toute la formation a été donnée dans un esprit de production intégrée respectueuse de l’environnement. Il a poursuivi en rassurant que les bénéficiaires sont aptes à démarrer et réussir leur ferme.

Anani Dakyo

La cérémonie a été marquée par une remise de kits de production aux élèves sortants. Notons qu’un seul d’entre eux a opté pour la production maraîchère. Celui-ci a bénéficié de l’aménagement d’un site et a reçu un fonds de roulement de 75 000 francs et une attestation en plus d’un équipement composé d’une motopompe, 2 arrosoirs, 2 pelles, une brouette, 2 pioches, 2 râteaux, une paire de bottes, 2 paquets de ficelles, 25 mètres de tuyau, 3 binettes, un bac à eau, un pulvérisateur, 2 seaux, un mètre ruban et des semences de choux, salade, oignon, tomate, aubergine et carotte, le tout d’une valeur de 914 500 francs.

Les neuf autres qui ont opté pour la production de volaille ont reçu chacun un fonds de roulement de 75 000 francs, une attestation plus 16 poules, 2 coqs, 4 mangeoires pour adultes et 4 autres pour poussins, 3 abreuvoirs pour adultes et 3 autres pour poussins, une paire de bottes, 2 seaux, 3 pelles, 2 seringues, une boite d’aiguilles, un pulvérisateur, une glacière, 2 boites de deparasitant, 2 râteaux et une brouette, le tout d’une valeur de 647 650 francs.

Les élèves sortants avec les kits

Représentant Oury Konaté, Directeur provincial des ressources animales et halieutiques de la Kossi et parrain de la promotion, Abdramane Bonzi a prodigué des conseils dans le but d’aider les récipiendaires à faire fructifier leurs activités. << Vous êtes encore jeunes et forts. Alors, ayez du courage et de l’imagination, c’est ainsi que vous réussirez >>, a-t-il dit.

Abdramane Bonzi

L’Evêque de Nouna, Monseigneur Joseph Sama a salué les responsables de l’OCADES Nouna, ceux du CBN pour les efforts consentis à soutenir l’État dans le domaine de la formation professionnelle. Il a aussi appelé les jeunes formés à bien réinvestir les compétences acquises.

Monseigneur Joseph Sama remettant un kit

C’est également dans cette lancée que le Préfet de Nouna, Rodrigue Tegawendé Nana a intervenu. En plus des mots de félicitations, ce dernier a souhaité l’augmentation du nombre de bénéficiaires pour les prochaines sessions.

Rodrigue Tegawendé Nana

Pour la Secrétaire exécutive adjointe de l’OCADES Nouna Alice Traoré, << il y a de quoi être satisfait car dit-elle, depuis le début de la formation jusqu’à la cérémonie de sortie, le travail abattu par les formateurs et les apprenants est formidable >>. Elle a continué en ces termes : << Ces actions de développement local constituent l’une des priorités de notre structure >>.

Alice Traoré

<< C’est une grande joie de voir ces jeunes prêts à se lancer dans l’entrepreneuriat. Je les encourage à à donner le meilleur d’eux-mêmes >>, a lancé Mami Traoré, premier adjoint au Maire de Nouna.

Mami Traoré

Le porte-parole des élèves sortants, Gaston Bagnawan, a exprimé la reconnaissance et les remerciements de la promotion aux bienfaiteurs. Il a ajouté ceci : << Cette formation nous a permis de découvrir les nouvelles techniques d’agriculture et d’élevage. Pour la pratique qui est devant nous, nous comptons toujours sur l’accompagnement de notre Parrain >>.

Gaston Bagnawan

En rappel, le Programme de développement intégré (PDI) de l’OCADES Nouna mène diverses actions dans la Kossi et les Banwa. La construction et la réhabilitation d’écoles et de forages, l’aide aux personnes défavorisées dont les personnes déplacées et les personnes vivant avec un handicap ainsi que le renforcement des capacités des enseignants et la lutte contre les violences basées sur le genre, l’accompagnement des producteurs semenciers, l’aménagement des jardins nutritifs, le reboisement et l’assainissement en sont quelques unes d’après l’abbé Abel Régis Traoré, Coordinateur du PDI.

Abbé Abel Régis Traoré

Issa Mada Dama

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

mardi 6 décembre, 2022 à 21:00
lundi 5 décembre, 2022 à 20:02
dimanche 4 décembre, 2022 à 20:25
vendredi 2 décembre, 2022 à 10:15
vendredi 2 décembre, 2022 à 10:00