jeudi 29 septembre, 2022 | 16:41

CDP : Une décision du tribunal administratif au goût d’une victoire d’étape pour Eddie Komboïgo

Screenshot_20220909-191744

Par une procédure d’urgence, ce jeudi 8 septembre 2022, le Tribunal administratif de Ouagadougou a déclaré que « Achille Tapsoba et ses camarades n’ont pas qualité pour agir au nom du CDP ». Un feuilleton au goût de victoire d’étape pour l’aile Eddie Komboïgo (encore appelée aile futuriste), tandis que du côté de Achille Tapsoba (aile historique), l’on ne s’avoue pas vaincu, estimant qu’il ne s’agit pas du fond du dossier.

Cette décision porte sur ce qui s’est passé en 2015, c’est-à-dire sous la transition consécutive à la chute du pouvoir CDP en fin octobre 2014. Une loi adoptée par le Conseil national de transition (CNT) avait exclu des cadres du parti des élections présidentielle et législatives de fin 2015. Ce qui avait conduit le parti à ester en justice devant la Cour de justice de la CEDEAO contre l’État burkinabè. La juridiction communautaire va donner raison au CDP, condamnant le gouvernement à lui payer également des dommages et intérêts ainsi que les frais exposés.

Depuis lors, le parti dit poursuivre, en vain, le règlement de ce dédommagement. Eddie Komboïgo prend la décision, il y a quelques temps, de saisir à cet effet, le Tribunal administratif de Ouagadougou.

C’est ainsi que Achille Tapsoba, considéré par une partie des cadres et militants du CDP comme le président par intérim du CDP, a demandé au tribunal que Eddie Komboïgo soit dessaisi, car n’ayant pas, selon lui, la qualité de président du parti pour poursuivre le dossier.

Dès lors, le tribunal administratif se devait de trancher ce litige préalable de qualité de personne avant d’examiner le dossier proprement dit. Ce jeudi 8 septembre 2022, le tribunal administratif a tranché. « Achille Tapsoba n’a ni qualité, ni mandat pour représenter aujourd’hui le CDP devant notre juridiction », rapportent des sources de l’audience.

Cette décision augure-t-elle de l’issue des autres litiges en attente, notamment celui relatif au récépissé ? En tout cas, dans le camp dirigé par Eddie Komboïgo, l’on y croit … tandis que du côté de Achille Tapsoba, l’on s’étonne « de tout ce tapage autour du sujet, alors qu’il n’y a aucun lien avec le principal litige ».

Pour rappel, la crise au CDP se caractérise, depuis décembre 2021, par l’existence de deux camps : celui dirigé par Achille Tapsoba, dit « aile historique » et le bloc piloté par Eddie Komboïgo, dit « aile futuriste ».

Depuis la tenue de son congrès en décembre 2021,Eddie Komboïgo est en attente du récépissé, synonyme de paternité du CDP. « Le récépissé ne saurait rester dans les mains de l’administration territoriale et nous connaissons les voies et recours pour avoir ce récépissé. Nous nous battrons pour que le récépissé soit récupéré », a, sur la préoccupation, déclaré Eddie Komboïgo, le 2 juillet 2022, lors d’une session de son Bureau politique national.

Source : O.L Lefaso.net

Timbanews.net

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

jeudi 29 septembre, 2022 à 13:09
jeudi 29 septembre, 2022 à 10:53
mercredi 28 septembre, 2022 à 17:24
mercredi 28 septembre, 2022 à 16:22
mercredi 28 septembre, 2022 à 13:50