samedi 10 décembre, 2022 | 3:26

Alassane Bala Sakandé à Lassina Zerbo : « Les circonstances et le contexte de votre nomination font de vous, non pas un Chef du Gouvernement, mais plutôt un chef de guerre »

1640295689397

L’Assemblee nationale a procédé à la clôture de sa deuxième session ordinaire de l’année 2021 dite budgétaire, en fin d’après-midi ce jeudi 23 décembre 2021. L’événement s’est déroulé en présence du Premier ministre, Dr Lassina Zerbo, de plusieurs membres du Gouvernement, de représentants d’institutions internationales et du corps diplomatique, etc. A cette occasion, le Président du Parlement, Alassane Bala Sakandé a félicité le Premier ministre pour sa nomination et lui a promis le soutien de son institution pour la réussite de sa mission.

Alassane Bala Sankandé

« Je voudrais au nom de l’ensemble des députés et au mien propre, vous exprimer toutes mes félicitations et mes vœux de succès dans un contexte où tous les regards sont tournés vers vous ainsi que vers tous les membres de votre équipe, auxquels je formule les mêmes vœux de réussite ».

Ces vœux adressés au Premier ministre, Dr Lassina Zerbo ont été prononcés par le Président de l’Assemblée nationale, lors de la clôture de la deuxième session ordinaire du Parlement burkinabè.

Selon lui, les circonstances et le contexte font de Lassina Zerbo, non pas un Chef du Gouvernement, mais plutôt un chef de guerre.

Et le Premier responsable du Parlement burkinabè d’ajouter: « Vous devez mener le combat à la fois contre le terrorisme, contre la corruption, contre la pauvreté et contre la pandémie du Covid-19 dont le dernier variant en date, Omicron, a déjà franchi nos frontières ». Sur ce, il a promis l’accompagnement de toutes les mesures législatives dont le Premier ministre aura besoin pour réussir sa mission.

Dr Lassina Zerbo

« Sur chacun de ces fronts, le Parlement et le Gouvernement marcheront comme un seul homme, mais dans le strict respect du principe de la séparation des pouvoirs « , a-t-il ajouté.

La présente session ordinaire a permis l’adoption le 16 décembre dernier de la loi des finances pour l’exécution du budget de l’Etat, exercice 2022.

Outre la loi des finances , le Parlement a examiné et adopté onze (11) autres projets de loi dont le projet de loi portant réglementation et promotion du volontariat au Burkina Faso, le projet de loi portant organisation et réglementation des activités statistiques, le projet de loi portant modification de la loi n°014-2021/AN du 03 juillet 2021 portant Code électoral.

Une vue des députés à la session

Au cours de cette session, l’Assemblée nationale a fait droit de ses prérogatives en posant au Gouvernement 24 questions orales avec débats, 02 questions orales sans débats et 02 questions d’actualité. Trois missions d’information parlementaire ont aussi été mises en place. La première porte sur les questions sécuritaires, la seconde sur la prise en charge des affectations de longue durée et la troisième sur le secteur du transport et le transit en douane.

La session a permis à l’Assemblée nationale de se doter d’un nouveau Plan stratégique qui couvre la période 2022 à 2025 en vue de faire du Parlement burkinabè « une institution connue, moderne, performante, au service des populations et ouverte au monde ». Sa mise en œuvre est estimée à 12 845 185 000 francs CFA.

L’Assemblée nationale a également procédé à l’élection des nouveaux membres de son Bureau et des présidents des commissions générales. Avant de clore cette session, Alassane Bala Sakandé a exhorté l’ensemble des Burkinabè au rassemblement patriotique et à l’engagement national.

« Autant dans le contexte actuel, le parti au pouvoir et ses alliés ne doivent se prévaloir d’un quelconque monopole de la réponse sécuritaire, autant l’opposition et les non-alignés ne doivent en faire une opportunité de surenchères politiques. La détresse de nos populations est si grande pour que les hommes politiques, tous bords confondus, se complaisent dans des antagonismes qui ne servent pas la cause nationale », a-t-il martelé, avant de soutenir qu’au regard de la persistance des exactions des groupes armés terroristes, la riposte qu’il faut adopter devient l’affaire de tous et nous impose la guerre populaire généralisée.

Source : DCRP/Primature

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

vendredi 9 décembre, 2022 à 12:05
mercredi 7 décembre, 2022 à 20:59
mardi 6 décembre, 2022 à 21:00
lundi 5 décembre, 2022 à 20:02
dimanche 4 décembre, 2022 à 20:25