dimanche 14 août, 2022 | 12:22

72 heures des Dozos à Nouna : La cohésion sociale au cœur des festivités

IMG_20210424_120903_972

L’Union provinciale des Dozos de la Kossi a organisé des festivités les 22, 23 et 24 avril 2021. Sous le patronage de Maxime Koné, Ministre délégué chargé de l’Intégration africaine et des Burkinabè de l’extérieur, le parrainage du député Barthélémy Diarra et le co-parrainage d’Abdoulaye Gandema, Directeur national de la Police de proximité, la célébration avait pour thème << Dozo-ya, un engagement pour la paix, la sécurité et la cohésion sociale au Burkina Faso >>.

Des officiels

<< Les 72 des Dozos >> de la Kossi est une manifestation culturelle qui se tient à Nouna chaque deux ans. Les objectifs visés sont entre autres de créer et promouvoir un cadre régulier de rencontre, de sensibilisation et de partage d’expériences entre les membres de la confrérie dozo au plan local, de contribuer à la promotion de la culture de la tradition et de la paix. Trois jours durant, Nouna a ainsi vibré aux rythmes des festivités qui ont été marquées par des prestations en chant et danse dozo, des prestations d’artistes musiciens tels que Batos, Sali la Star, Rosine Konaté et Ouettien Dembélé. Plus de 4 000 Dozos de la Kossi et d’ailleurs y ont participé.

Sali la Star en prestation

Six conférences publiques portant sur différents thèmes ont eu lieu. Celle animée par la Police et la Gendarmerie a porté sur la sécurité. Le Procureur du Faso près le Tribunal de grande instance de Nouna a exposé sur la justice, la communauté musulmane sur la tolérance et la solidarité, la communauté chrétienne sur le pardon, les coutumiers sur le vivre ensemble. Le thème principal a été développé par le Président de l’Union provinciale des Dozos de la Kossi, Siaka Karambiri.

Une séance de conférence

En plus de ces activités, il y a eu des démonstrations mystiques des Dozos, une séance d’initiation, des nuits culturelles, un concours de tir à la carabine, un match de football et une foire de vente de divers produits.

Une exposition de produits

<< Cette manifestation a regroupé toutes les communautés ethniques et religieuses de la Kossi. Je félicite donc les organisateurs pour cette promotion de la paix et de la cohésion sociale. Au regard de l’importance de la célébration, il s’impose d’institutionnaliser les 72 heures des Dozos afin de la perpétuer >>, a lancé Maxime Koné, Ministre Délégué chargé de l’Intégration africaine et des Burkinabè de l’extérieur. Le patron de la cérémonie a continué en ces termes : << J’invite les Dozos à inscrire leurs actions en droite ligne avec les lois de notre République et à composer avec les Forces de défense et de sécurité pour relever les défis sécuritaires de la zone >>.

Maxime Koné

En plus du patron et des co-parrains, plusieurs autres invités de marque ont magnifié les festivités par leur présence. Il s’agit entre autres de Mamadou Drabo, Président Conseil régional de la Boucle du Mouhoun, Saïba Zoromé, Haut-commissaire de la Kossi, Issoufou Traoré, Maire de Nouna, les Émirs de Barani et de Dokuy.

Des officiels

Le déroulement des activités a donné un motif de satisfaction à Siaka Karambiri, Président de l’Union provinciale des Dozos de la Kossi. << Le renforcement des liens de fraternité entre les populations de la Kossi est le principal objectif de l’organisation de ces festivités. Je suis satisfait car nous avons pu faire passer nos messages de paix et d’union aux milliers de participants >>, a-t-il dit.

Siaka Karambiri

Issa Mada Dama

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Email

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.