jeudi 2 décembre, 2021 | 13:18

Situation nationale : Le point de vue de Maître Toussaint Abel Coulibaly

IMG-20210112-WA0049

Le mardi 09 novembre 2021, le chef de file de l’opposition politique au Burkina Faso (CFOP/BF) a animé une conférence de presse. Selon nos confrères de Infowakat.net, il s’est agi pour l’organisme de faire le point sur la situation de la nation. « Au cours de cette conférence, le CFOP a annoncé en sus des manifestations pour exiger le départ du président du Faso Roch Marc Christian Kaboré, si rien n’est fait d’ici un mois », ont-ils précisé. Face à cette sortie médiatique du CFOP et au regard des manifestations des OSC sur la situation sécuritaire qui prévaut dans le pays, Maître Toussaint Abel Coulibaly estime: << Aujourd’hui encore nous allons commettre une grave erreur en marchant contre les autorités établies>>. Lisez plutôt !

<< Je comprends difficilement la logique de certains burkinabé! Pendant que nous sommes attaqués de toutes parts, que nos valeureux combattants tombent presque chaque jour, que nos frères errent dans la nature pour trouver un lieu d’accueil, au lieu de nous unir pour faire face à la situation catastrophique, certains ne se sentent pas concernés et trouvent plutôt un responsable de la situation, le chef de l’état dont ils demandent la démission.

De mémoire, dans tous les pays où sévissent les terroristes, les populations ont toujours marché pour soutenir les autorités et dénoncer le terrorisme. Au Burkina Faso c’est le contraire, l’on veut marcher contre les dirigeants.

Ceux qui ont cru en cette méthode sont encore entrain de combattre le phénomène qui s’est accru après qu’ils aient eux mêmes déstabilisé leur propre pays pour permettre aux terroristes de mieux s’installer. Nous avons une seule armée, les FDS sont les mêmes. À moins que l’on me dise que l’on va importer des nouvelles forces ce sont les mêmes qui combattront quelques soit les dirigeants.

Nous avons commis des erreurs en démantelant un unité déjà aguerrie à ce genre de combat. Nous avons exposé des armes à la place de la nation comme si elles provenaient d’un arsenal pris à une armée étrangère. Les terroristes ont observé toutes ces divisions avant de prendre courage pour accentuer leurs attaques. Aujourd’hui encore nous allons commettre une grave erreur en marchant contre les autorités établies.

À mon avis, ceux de nos compatriotes qui ont des propositions pour contrer le terrorisme devraient chercher à rencontrer les dirigeants pour leur faire des propositions. Imaginez vous si on installait (par acrobatie) d’autres dirigeants et que d’autres populations à leur tour, sortent pour demander le départ de celles-ci où iront avec ce cycle de pagaille profitable aux terroristes. L’idéal pour moi c’est de se mettre autour des FDS pour apporter notre contribution. Si le changement de personne opérait de la magie, des ministres et des chefs militaires ont été remplacés mais le mal continue. Le sursaut patriotique doit être pour lutter contre le terrorisme. Toutes autres options seront suicidaires.

Mettons à contribution toutes ces énergies pour faire face aux terroristes et soutenir nos combattants. C’est de là que viendra notre salut, pas par le simple remplacement des hommes. Que dieu guide nos pas chaque jour et préserve le Burkina Faso>>.

La Rédaction
Timbanews.net

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

mercredi 1 décembre, 2021 à 19:58
mercredi 1 décembre, 2021 à 19:41
mercredi 1 décembre, 2021 à 19:41
Dedougou : SOS pour sauver Souaïbou Diallo
mercredi 1 décembre, 2021 à 19:18
mercredi 1 décembre, 2021 à 19:18
Transport : BANWA-TRANS à votre service !
lundi 29 novembre, 2021 à 21:39
lundi 29 novembre, 2021 à 19:26