jeudi 23 septembre, 2021 | 9:05

Politique : L’UPR dissoute, ses dignitaires adhérent au MPP

FB_IMG_1631652058796
Une vue des militants au congrès

La fusion de l’Union Pour la République (UPR) avec le Mouvement du Peuple pour le Progrès (MPP) a eu lieu ce samedi 11 septembre 2021. Tenue dans la salle des spectacles de la mairie de Dédougou au cours d’un congrès extraordinaire du parti du baobab, la cérémonie a connu la participation de Maurice Dieudonné Bonanet, représentant Simon Compaoré président national du MPP, des membres des partis de la mouvance présidentielle et surtout des militants de l’UPR venus de toutes les contrées du pays pour marquer leur adhésion à cette fusion de leur parti au MPP. L’objectif est de mobiliser leurs forces au profit du Président Kaboré pour la paix et la réconciliation nationale au Burkina Faso.

<< Nouvelle orientation de l’UPR pour une contribution efficace à la démocratie et à la réconciliation nationale au Burkina>>, c’est sous ce thème que s’est tenu le congrès extraordinaire de l’UPR dans la cité de Bankuy le samedi 11 septembre 2021. Une date qui restera gravée dans la mémoire collective et particulièrement des militants et militantes de l’Union Pour la République (UPR). Pour cause, l’UPR vient d’être dissoute conformément à l’article 46 des statuts. Crée le 24 juillet 2004 grâce à la volonté de six (06) députés et de personnalités politiques pour défendre l’intérêt général, dix sept (17) ans après, l’UPR acte sa dissolution et fusionne avec le MPP.

Une vue des congressistes

Pour Abel Toussaint Coulibaly, président de l’UPR, l’union sacrée, la réconciliation nationale et la paix ne sont pas des mots mais des comportements. << Nous avons décidé aujourd’hui en tant que parti membre de la majorité présidentielle qui avons soutenu le président Roch Marc Christian Kaboré quand il était candidat en 2015 et compte tenu de la configuration politique nationale et du fait que l’appel à l’union sacrée a été lancé par par le Chef de l’Etat pour relever les nouveaux défis qui se présentent ou s’offrent à nous. Nous pensons qu’en unissant nos forces avec le MPP, nous pourrions être plus efficaces >>, a expliqué Me Abel Toussaint Coulibaly.

En lien avec le thème du congrès, le président de l’UPR a renchéri que c’est en étant uni avec le MPP pour former une seule entité qu’ils pourront être plus efficaces car dit-il, c’est l’efficacité qu’ils recherchent à travers cette union, à travers cette fusion et que dorénavant, ils n’auront pas une voix autre que celle du MPP quand bien même les voix à l’intérieur peuvent être diverses parce qu’on réfléchit et qu’on est amené à parler souvent de choses différentes à la fois. Ainsi, le président de l’UPR a martelé que la politique de l’autruche ne sert à rien. << Ça ne sert à rien de mettre la tête dans le sable pour dire que tout va bien alors qu’en sortant la tête du sable vous allez voir le feu partout >>, a-t-il clamé.

Une fusion accueillie à bras ouverts par le MPP

Maurice Dieudonné Bonanet

Le Burkina Faso fait face à nos nombreux défis. Selon Maurice Dieudonné Bonanet, représentant Simon Compaoré, président national du MPP, << Son Excellence Roch Marc Christian Kaboré a lancé un appel à l’union des fils et filles au sein de la majorité pour la consolidation de la majorité .>> D’où il a qualifié cet acte de l’UPR d’un engagement fort qui n’est autre que le fruit de plusieurs séances de discussion, de dialogues francs et sincères entre les deux partis. Il a cependant au nom du Président et de toute la direction du MPP apprécié positivement cette démarche qui viendra non seulement renforcer l’alliance des partis de la majorité présidentielle mais aussi contribuer fortement à la mise en œuvre du programme présidentiel et la quête commune de la construction de la nation burkinabè.

Pierre Dakyo

Pierre Dakyo, représentant le Chef de canton de Dédougou a salué cette union et prodigué des conseils aux deux partis pour que ce  »mariage politique » soit profitable au Burkina tout entier.

En rappel, l’UPR au cours de son existence a été la 3e puis la 4e force politique du Burkina Faso avec deux fois 05 députés à l’Assemblée nationale et plusieurs mairies dont celle de Dédougou gérée par le parti.

Issa Lazare Kolga

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

mercredi 22 septembre, 2021 à 0:38
lundi 20 septembre, 2021 à 22:15
lundi 20 septembre, 2021 à 9:00
samedi 18 septembre, 2021 à 8:33
samedi 18 septembre, 2021 à 8:33
Et si on en parlait : Les puits perdus à Nouna
jeudi 16 septembre, 2021 à 21:56
jeudi 16 septembre, 2021 à 21:56
Nouna : Un enfant meurt dans un puits perdu